1. / Alimentation
  2. / Aliments
  3. / Thé et café

Le café : une mine d'or pour notre santé ?

Serré ou allongé, italien ou américain, noir ou au lait... les Français raffolent du café. Souvent consommé pour ses vertus stimulantes, cet "or noir" est également pointé du doigt à cause de ses effets excitants. Qu'en est-il réellement ? Peut-on être accro au café ? Le café a-t-il des vertus pour notre santé ?

Rédigé le , mis à jour le

Le café : une mine d'or pour notre santé ?
Le café : une mine d'or pour notre santé ?
Sommaire

D'où vient le café ?

Retour sur l'histoire corsée du café.

Le café est l'un des breuvages les plus consommés dans le monde. En France, 1.500 tasses sont consommées chaque minute. Le caféier serait originaire d'une province d'Ethiopie appelée Kaffa. De nombreuses légendes circulent sur la découverte des propriétés stimulantes des cerises de caféier. La plus célèbre conte l'histoire d'un jeune berger dont les chèvres auraient consommé les fruits de l'arbre. Très intrigué par leur comportement "excité", il raconta l'anecdote au prieur voisin qui eut l'idée d'en faire une boisson.

Découvert en Ethiopie, les premières cultures de café se font au Yémen. Mais c'est dans le pays voisin en Arabie que le breuvage devient populaire. Le café arrive en Europe en 1615 à Venise. Il faudra attendre 1644 pour que des marchands amènent les premiers plants de café à Marseille.

Quelques années plus tard, le pharmacien Nicolas Lémery analyse ses vertus. "Le café fortifie l'estomac et le cerveau, il hâte la digestion, il apaise la douleur de la tête, il raréfie le sang, il rabat les vapeurs, il donne de la gaieté, il empêche l'assoupissement après les repas, il excite les urines et les mois aux femmes, il resserre un peu le ventre", telles sont les propriétés que l'on reconnaît au café à l'époque, note Olivier Lafont, président de la société d'histoire de la pharmacie.

Après être passé par la cour de Louis XIV, le café devient très vite populaire. S'il est apprécié pour ses vertus thérapeutiques, il l'est aussi pour son arôme et son goût. Mais des détracteurs s'élèvent contre la boisson, comme le médecin danois Simon Pauli. Selon lui, le café rendrait infertile mais pas seulement… Le café rendrait aussi infidèle.

Malgré cela, le breuvage remporte de plus en plus de succès. En 1819, un chimiste allemand en extrait sa molécule chimique : la caféine. "La caféine est la molécule responsable de l'effet tonique du café et aussi de l'effet excitant avec toutes les contre-indications que ça peut donner et surtout les effets secondaires comme l'hypertension artérielle ou la tachycardie par exemple", explique Olivier Escuder, botaniste.

Aujourd'hui plus d'un milliard de tasses de café sont dégustées quotidiennement dans le monde. Succès populaire mais aussi scientifique, le café est au centre de nombreuses recherches médicales et recèle encore bien des secrets.

Les effets de la caféine sur l'organisme

Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes expliquent les effets de la caféine sur l'organisme.

Les effets du café sont dus à un alcaloïde présent dans les graines, les feuilles et les fruits : la fameuse caféine. Elle agit sur le système nerveux central comme un stimulant, en diminuant la somnolence et en augmentant l'attention. Elle agit sur le tube digestif en accélérant le transit intestinal ainsi que la filtration au niveau des reins. Elle induit également un léger effet diurétique. Sans oublier son action sur le système cardiovasculaire. Elle accélère les battements cardiaques ainsi que la respiration.

L'effet psychotrope de la caféine. Les neurones du cerveau sont regroupés en réseau et communiquent grâce à la transmission de messager chimique. Chaque passage de neurotransmetteur active le neurone suivant pour transmettre l'influx nerveux. Entre deux neurones, cette activité suit un rythme qui peut soit s'accélérer, soit ralentir.

Quand on a envie de dormir, une molécule qu'on appelle l'adénosine vient se fixer sur ce neurone et elle ralentit son activité. Ce ralentissement nous fait entrer dans un état de somnolence. Quand on consomme du café, la caféine s'interpose en prenant la place de l'adénosine. Elle se fixe sur le même récepteur. Du coup c'est comme si le système de freinage naturel ne fonctionnait plus. Sans ralentissement les neurones continuent à s'activer.


L'activation de plusieurs circuits neuronaux par la caféine va aussi amener l'hypophyse à libérer des hormones qui vont faire produire plus d'adrénaline par les glandes surrénales. L'adrénaline étant l'hormone de la fuite ou de la lutte, elle va augmenter le niveau d'attention et donner un pic d'énergie à tout l'organisme.

Les vertus ''santé'' du café

Le saviez-vous ? Le café n'est pas seulement un breuvage stimulant que l'on consomme pour se tenir éveillé et qui affole notre rythme cardiaque. Il possède également des vertus digestives, antalgiques, voire anti-cellulite. Astrid Nehlig, directrice de recherche à l'Inserm (Strasbourg) nous en dit plus sur ses effets.

Un digestif à part entière

Le café agit en divers points du tube digestif. S'il n'a aucun effet démontré à ce jour au niveau de l'estomac, il augmente la contractilité de la vésicule biliaire et la sécrétion de bile. Le café stimule également la sécrétion pancréatique riche en enzymes permettant de digérer les graisses, les protéines et les sucres. Le café augmente la motricité de l'intestin grêle et du côlon, activant la défécation, au moins chez certaines personnes. Enfin, une étude récente suggère que la consommation de café augmenterait le développement de bactéries du type bifidobacterium, espèce dont les effets bénéfiques sont réputés et qu'on retrouve dans certains yaourts.

Un anti-migraineux efficace

Une consommation modérée de café, à limiter à trois expressos, soulage les maux de tête et la maladie migraineuse par ses effets antalgiques. Ceux-ci sont de deux types et sont liés à la présence de caféine dans le café. D'une part la caféine exerce des effets directs sur les récepteurs de l'adénosine, une molécule libérée par les neurones, et induit une diminution du diamètre des vaisseaux cérébraux. La caféine exerce également des effets indirects en potentialisant l'action des antalgiques classiques comme l'aspirine et de l'ibuprofène qui gagnent 40% en efficacité s'ils sont combinés à la caféine.

Un pouvoir anti-cellulitique à relativiser

L'effet anti-cellulitique du marc de café est lié à la caféine que contient le café. Pour preuve, la caféine est présente dans de nombreuses crèmes amincissantes disponibles dans le commerce. La caféine appliquée directement sur la peau facilite la digestion des graisses et aide à l'élimination de la cellulite et à la fonte des graisses. Il ne faut toutefois pas attendre d'effet spectaculaire et retenir que cet effet n'est obtenu que si la caféine ou le marc de café sont mis en contact direct avec la peau. Boire du café ou de la caféine sera sans effet sur la cellulite.

Du café, en quelle quantité ?

La consommation de café n'entraîne pas d'effet délétère sur la santé à condition d'en faire une consommation raisonnable, soit trois à quatre tasses maximum par jour, de préférence en début de journée.

Les bienfaits du café contre la maladie d'Alzheimer

Boire du café pourrait réduire le risque de maladie d'Alzheimer.

Des études internationales ont déjà démontré les effets bénéfiques de certaines molécules du café dans la prévention de maladies comme Parkinson ou le diabète. Une équipe de chercheurs de l'Inserm travaille actuellement sur le rôle de la caféine dans la prévention de la maladie d'Alzheimer. Les résultats de cette étude seront connus pour juin 2012, et feront certainement parler d'eux.

Les scientifiques ont besoin de moyens financiers pour faire avancer la recherche. L'association France Alzheimer aide les chercheurs à poursuivre leurs travaux. Pour les aider, vous pouvez vous rendre sur le site de l'association France Alzheimer.

Le café qu'il vous faut !

Comment préparer un bon café ?

On consomme plus de 300.000 tonnes de café par an en France, soit six kilos en moyenne par personne. Le café est d'ailleurs la deuxième boisson la plus consommée après l'eau.

Cappuccino, expresso, serré, allongé, arabica, robusta... Il existe une multitude de variétés de café et autant de façons de le préparer. À la Caféothèque, lieu où le café est une passion et une histoire de famille, de la plantation à votre tasse, chaque étape est essentielle pour faire un bon café.

Quand le café s'invite dans les assiettes

David Toutain utilise le café très régulièrement dans ses préparations culinaires

Comme le vin, le café permet des accords subtils et donne lieu à des recettes originales. Le chef David Toutain, fan de café, lui donne une place de choix à la carte de son restaurant.

Besoin d'un conseil médical ?

Service proposé par

 logo MesDocteurs

Sponsorisé par Ligatus

Besoin d'un conseil médical ?

Nos médecins partenaires répondent à vos questions immédiatement 24h/24