Le Pr Axel Kahn, invité sur le plateau du Magazine de la Santé en octobre 2019.
Le Pr Axel Kahn, invité sur le plateau du Magazine de la Santé en octobre 2019. Crédits Photo : © Le Magazine de la Santé / Allodocteurs.fr

Le professeur Axel Kahn est mort

Le médecin généticien et essayiste Axel Kahn est décédé à l’âge de 76 ans d’un cancer dont il avait annoncé l’issue fatale en mai dernier. Spécialiste des maladies génétiques, il avait occupé plusieurs postes à responsabilités.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Le médecin généticien et essayiste Axel Kahn est mort ce 6 juillet à l'âge de 76 ans après avoir lutté contre un cancer, a annoncé la Ligue contre le cancer, dont il avait récemment quitté la présidence à cause de sa maladie. "C'est avec tristesse et émotion que la Ligue contre le cancer vient d'apprendre le décès d'Axel Kahn", a indiqué cet organisme dans un bref communiqué.

Il avait lui-même annoncé l’issue fatale de son cancer, qui s’était "aggravé récemment" dans un communiqué le 11 mai et faisait depuis régulièrement part de sa sérénité face à la mort sur son compte twitter.

Spécialiste des maladies génétiques

Né le 5 septembre 1944, docteur en médecine et docteur ès sciences Axel Kahn avait commencé sa carrière comme biochimiste à l’hôpital Cochin de Paris.

Spécialiste des maladies génétiques, notamment celles du sang (maladies hématologiques), ses travaux sur le cancer du foie, l’expression des gènes ou encore les thérapies géniques ont fait l'objet de près de 600 articles dans des revues internationales ainsi que de nombreux ouvrages.

Directeur de Cochin, président de Descartes

Premier directeur de l’Institut Cochin de 2002 à 2007, il a ensuite été élu à la tête de l’université Paris Descartes de 2007 à 2011. En mars 2020, après le scandale provoqué par les conditions indécentes de conservation des corps donnés à la science au Centre du don des corps de Paris-Descartes, France Inter avait assuré que le professeur Kahn avait été mis au courant de ces graves problèmes quand il présidait l'université.

Il avait contesté ces affirmations et s’est toujours défendu d’avoir été alerté, avant la fin de son mandat, sur la gestion des corps dans ce centre. Certains plaignants, notamment réunis au sein de l'association Charnier Descartes-Justice Dignité (CDJD), estimaient toutefois qu'il faisait partie de ceux qui n'avaient pas suffisamment agi.

Cancer et covid

Axel Kahn avait également présidé la Commission du génie biomoléculaire et a été membre du Comité national consultatif d’éthique pendant 12 ans.

Depuis 2019, il présidait bénévolement la Ligue contre le cancer. A ce titre, il était souvent intervenu dans les médias depuis le début de la crise sanitaire du covid, en particulier pour alerter sur la situation des personnes atteintes d’un cancer en temps de pandémie.