E. coli dans les pizzas Buitoni : une enquête ouverte pour "homicides involontaires"

Le parquet de Paris a annoncé l’ouverture d'une enquête pour "homicides involontaires", "tromperie" et "mise en danger d'autrui", après plusieurs cas graves de contamination à la bactérie E. coli liées aux pizzas de la marque Buitoni.

La rédaction d'AlloDocteurs avec AFP
Rédigé le , mis à jour le
E. coli dans les pizzas Buitoni : une enquête ouverte pour "homicides involontaires"
Shutterstock

Les autorités sanitaires ont annoncé mercredi 30 mars avoir établi un lien entre la consommation des pizzas surgelées de la marque Buitoni et plusieurs cas graves de contamination à la bactérie Escherichia coli. Depuis le début de l’année, des dizaines d'enfants français sont tombés malades et deux sont morts après avoir souffert d'un syndrome hémolytique et urémique (SHU) lié à E. coli.

Une enquête pour "homicides involontaires", "tromperie" et "mise en danger d'autrui", menée par le pôle de santé publique (PSP) du parquet de Paris, est ouverte depuis le 22 mars, a annoncé le parquet vendredi 1er avril.

À lire aussi : Syndrome hémolytique et urémique : ce qu’il faut savoir sur la recrudescence de cette maladie qui touche les enfants

75 contaminations depuis le début de l'année

Les investigations ont été confiées à l'OCLAESP, la direction générale de la gendarmerie nationale, le service des enquêtes de la DGCCRF et la Brigade nationale d’enquêtes vétérinaires et phytosanitaires (BNEVP) du ministère de l'agriculture. 

La France connaît depuis fin février une recrudescence de cas de syndromes hémolytiques et urémiques liés à une contamination à la bactérie E. coli. Santé Publique France avait indiqué mercredi 30 mars que 75 cas étaient en cours d'investigation, dont 41 pour lesquels des SHU "similaires" ont été identifiés, et 34 pour lesquels des analyses supplémentaires sont en cours.  

Pizzas : faites le bon choix au supermaché  —  Le Magazine de la Santé - France 5