1. / Maladies
  2. / Sommeil

Somnolence : évitez le coup de barre !

S'endormir devant la télé peut arriver à tout le monde. Mais si cette somnolence vous prend trop souvent, cela n'a plus rien d'anodin. Pire, quand la somnolence intervient au volant, elle peut vous mettre en danger. Insomnie, fatigue, médicaments… quelles sont les causes de la somnolence ? Quand faut-il s'inquiéter ? Et comment y remédier ?

Rédigé le , mis à jour le

Somnolence : évitez le coup de barre !
Somnolence : évitez le coup de barre !
Sommaire

Dormir, un besoin naturel

Marina Carrère d'Encausse et Benoît Thevenet expliquent les rythmes du sommeil

Il est normal de ressentir le besoin de dormir à la tombée de la nuit, puisque notre horloge biologique libère l'hormone du sommeil : la mélatonine. La mélatonine est produite à partir de 21 heures et jusqu'à 7h30 le matin. 

Cette somnolence est habituellement bénéfique puisqu'elle nous incite à aller se coucher ! Et notre organisme a besoin de ce temps de repos, les connexions neuronales se réorganisent et une partie des cellules se régénère. Un sommeil réparateur favorise donc plusieurs fonctions dont l'apprentissage et la mémorisation.

On observe d'autres pics de somnolence en plein jour : entre 14 heures et 16 heures. Il s'agit du fameux "coup de fatigue" de l'après-midi. Sa coïncidence avec le moment de la digestion a fait naître de nombreuses hypothèses. Selon la plus répandue, ce coup de barre qu'on appelle post-prandial fait suite à la sécrétion de l'insuline après un repas riche en glucides. Cette hormone provoque à son tour une augmentation de la sérotonine. Or ce messager chimique, en plus d'être l'hormone de la satiété, joue un rôle dans les phases d'endormissement.

À chaque pic de somnolence, on observe aussi une baisse de la vigilance. Le besoin de dormir fait qu'on est moins réactif et moins efficace. Sans oublier que la somnolence augmente de huit fois le risque d'avoir un accident de la route.

Somnolence au volant : restez vigilant !

Le boîtier d'alerte, l'éthylotest au démarrage... ces appareils protègent les conducteurs des autres mais aussi d’eux-mêmes.

Les campagnes de la sécurité routière ont sensibilisé les automobilistes au danger de l'alcool au volant. Moins connu, mais tout aussi dangereux : la somnolence.

Aujourd'hui, sur l'autoroute, un accident mortel sur trois est dû à l'endormissement au volant selon les chiffres de la Sécurité routière. À tel point que certaines entreprises ont décidé de s'occuper du problème.

La somnolence ne touche pas forcément que des personnes alcoolisées. Tout le monde peut somnoler au volant. Le sommeil peut survenir en une seconde et sans signe annonciateur.

Somnolence et apnées du sommeil

Le syndrome d'apnées obstructives du sommeil est la maladie la plus fréquente du sommeil.

Une des causes de la somnolence peut être le syndrome d'apnées du sommeil. Les apnées du sommeil correspondent aux arrêts multiples et brefs de la respiration pendant le sommeil.

Cette maladie respiratoire peut faire des dégâts : elle augmente le risque d'accidents cardiovasculaires, favorise l'hypertension et le diabète. Et elle provoque également des endormissements pendant la journée.

En savoir plus : vos questions, nos réponses sur la somnolence

Sur Allodocteurs.fr

Dossiers :

Questions/réponses :

Ailleurs sur le web :

Sponsorisé par Ligatus