Comment lutter contre la somnolence au volant ?

A partir de combien d'heures de route court-on le risque de s'endormir au volant ?Il faudrait nous donner des "trucs" pour éviter l'endormissement quand on conduit longtemps !  

Rédigé le , mis à jour le

Comment lutter contre la somnolence au volant ?

Les réponses avec le Pr. Hervé Vespignani, neurologue au CHU de Nancy :

"Le maintien de la vigilance, c'est-à-dire le fait d'empêcher le sommeil, peut durer deux heures soit un cycle de sommeil. Le cycle de sommeil est de l'ordre d'une heure et demi (90 minutes). Pour essayer de maintenir sa vigilance en attention vive comme un conducteur, on peut considérer qu'il faut s'arrêter toutes les deux heures. D'ailleurs ce sont les recommandations données par la Prévention routière et Bison fûté.

"La pause doit durer une vingtaine de minutes. C'est le temps nécessaire pour essayer de redonner une vigilance correcte chez quelqu'un qui n'est pas défaillant, qui n'a pas de pathologie… Il ne faut surtout pas profiter de cet instant pour penser qu'une sieste récupératrice ou très rapide permettra de retrouver un bon niveau de vigilance chez une personne qui n'a pas de pathologie. Il vaut mieux avoir une attention vive : sortir de la voiture, prendre l'air, marcher, boire un verre d'eau…"

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :