1. / Maladies
  2. / Peau

Nos solutions contre les mains abîmées par les lavages à répétition

Les lavages à répétition et le gel hydroalcoolique utilisé contre le coronavirus ont eu raison de nos mains. Alors comment limiter les dermatites qui toucheraient aujourd'hui près de 2/3 des Français ? 

Rédigé le , mis à jour le

Nos solutions contre les mains abîmées par les lavages à répétition
Image d'illustration. Crédits Photo : © Shutterstock / GUNs

Peau sèche, mains rouges et irritées, eczéma, fissures… Nos mains sont de plus en plus abîmées par l’hygiène rigoureuse à laquelle nous les soumettons depuis le début de la pandémie de covid.

A tel point que les professionnels présents au congrès de l’Académie européenne de dermatologie et de vénérologie (EADV) du 6 et 7 mai y ont consacré une large partie de leurs discussions.

Selon ces spécialistes, l’inflammation de la peau des mains – appelée dermite ou dermatite – due à une hygiène poussée des mains, pourrait concerner les deux tiers d’entre nous.

"Une épidémie de maladies de la peau"

Pour Marie-Aleth Richard, membre du conseil d'administration d'EADV et professeure à l'hôpital universitaire de la Timone, à Marseille, "il existe désormais une épidémie de maladies de la peau au sein de la pandémie de covid".

En cause, selon l’EADV : le "lavage rigoureux des mains" et l’utilisation de "produits de friction à base d’alcool" qui altèrent le film lipidique et détruisent les bactéries de notre peau.

Elle n’est donc plus protégée, et devient le siège d’une inflammation, à l’origine de multiples lésions. Mais maintenant que le problème est compris et reconnu, il faut trouver des solutions.

A lire aussi : Gel hydroalcoolique : son usage excessif favoriserait l’émergence de bactéries résistantes

Du gel hydroalcoolique : avec modération

Première consigne à respecter : ne pas abuser du gel hydroalcoolique et le réserver à l’extérieur, dans les transports par exemple. "Il est réservé au côté nomade de l’hygiène des mains, quand on n’a pas accès à l’eau et au savon" rappelait la docteure Marie Jourdan, dermatologue à Paris le 29 avril dans le Magazine de la Santé.

Et quand on a recours au gel, on l’applique au moins 20 ou 30 secondes, soufflait la dermatologue. Car les gels sont "toujours associés à des produits hydratants comme la glycérine". Une application longue permet d’"arriver à la phase hydratante qui aide beaucoup", révélait-elle aussi.

Choisir un savon sans parfum

Le reste du temps, il faut préférer un lavage à l’eau et au savon… mais pas n’importe lequel. "Privilégier un savon – en pain ou en gel nettoyant – avec un pH proche de celui de la peau (5,5 à 6,5), sans parfum et sans antibactérien pour le lavage des mains" conseillait déjà en décembre 2020 l’Académie de médecine, qui alertait sur l’augmentation des problèmes cutanés chez les soignants.

Hydrater matin et soir...

Et quand la peau est abimée, il faut bien sûr penser à l’hydrater. Ce qui passe par l’application de crèmes "matin et soir" mais aussi par une "hydratation orale", expliquait sur le plateau du Magazine de la Santé le docteur Mostefa Rafaa, dermatologue au centre hospitalier sud Francilien. Pour rappel, il faut boire en moyenne 1,5 litre d’eau par jour.

Côté crème, "il faut apprendre à avoir un tube de crème hydratante pour les mains et de l’appliquer régulièrement. C’est le seul moyen d’éviter l’apparition de ces dermites irritatives" insistait le docteur Rafaa.

... si besoin avec une crème cicatrisante

Et pour lui, n’importe quelle crème pour les mains, "en grande surface ou en parapharmacie" fera l’affaire. "Une bonne crème n’est pas obligatoirement une crème qui coûte cher" rappelait encore le spécialiste.

En cas de lésions ou de fissures persistantes, il faudra néanmoins consulter un dermatologue qui prescrira des crèmes cicatrisantes voire des corticostéroïdes pour les cas les plus graves.

Bien sécher les mains des enfants

Enfin, les mains des enfants ne sont pas épargnées ! Les lavages à répétition imposés par le protocole sanitaire des écoles ont entraîné une hausse des cas de dermites et d’eczéma chez les enfants. Le lavage en lui-même est en cause, mais aussi un rinçage et un séchage réalisés trop rapidement.

Comment faire alors ? Apprendre aux enfants à bien se rincer les mains et à bien les sécher pour limiter l’agression des produits nettoyants. Et penser aussi à appliquer de la crème hydratante sur les mains des plus petits.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr