1. / Se soigner
  2. / Hygiène

On vous explique comment choisir le bon gel hydroalcoolique

Se désinfecter les mains avec du gel hydroalcoolique est devenu un geste réflexe. Mais attention, certains gels vendus dans le commerce sont seulement cosmétiques et ne protègent pas contre le virus. 

Rédigé le

On vous explique comment choisir le bon gel hydroalcoolique

Tous les gels hydroalcooliques ne se valent pas. Attention à ne pas confondre le gel hydroalcoolique virucide et les gels cosmétiques. Pour les distinguer, il faut se pencher un peu sur l’étiquette. “Quand un gel est virucide, cela doit être indiqué dessus clairement, assure Yorick Berger, pharmacien. Et sur l’étiquetage, il y a la norme EN 14476 qui garantit l’efficacité contre les virus. Il faut aussi que l’éthanol représente au minimum 60% de la composition."

Des gels trop "légers" en alcool et des contrôles renforcés

Pour contrôler ces règles, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) effectue des tests sur les gels. Depuis le début de l’épidémie, plusieurs abus ont été constatés. “Certains gels contenaient seulement 25 à 35% d’alcool. C’est juste une poignée de cas mais nous avons enclenché une procédure de rappel, explique Romain Roussel, directeur adjoint du cabinet de la DGCCRF. Afin d'éviter toute confusion, l’affichage de la part d’alcool dans la composition des gels sera obligatoire à partir du 31 mai.

En cas de doute sur la qualité du celui que vous avez acheté, revenez aux fondamentaux : la meilleure des précautions reste de bien se laver les mains. “Le geste le plus important doit rester le lavage des mains à l’eau et au savon, rappelle Yorick Berger. Le gel est une solution de secours quand on n’est pas chez soi. La façon de l’appliquer est aussi très importante, il faut bien en mettre dans les interstices des doigts."

 

Voir aussi sur Allodocteurs.fr