1. / Alimentation

Charcuterie, fromages, poissons crus... : Comment éviter les intoxications ?

Le Ministère des solidarités et de la santé publie des recommandations pour éviter les risques d'intoxication chez les femmes enceintes, les enfants et les personnes fragiles.

Rédigé le , mis à jour le

Charcuterie, fromages, poissons crus... : Comment éviter les intoxications ?
Crédits Photo : Pixabay / © cocoparisienne

Les enfants, les femmes enceintes et les personnes âgées ou immunodéprimées sont les premiers concernés par ces recommandations. Ils sont les plus fragiles face aux agents pathogènes que ces produits peuvent contenir. Voici quelques aliments à surveiller, notamment pendant les fêtes.

Charcuterie et poisson cru

En dehors des débats sur la charcuterie aux sels nitrités, la charcuterie est susceptible de contenir la listeria, une bactérie responsable de la listériose. C’est aussi le cas pour les poissons crus, fumés ou marinés, ainsi que les coquillages ou les oeufs de poissons.

Généralement sans gravité, cette infection contractée pendant la grossesse peut avoir des conséquences graves pour l’enfant à naître. Il faut donc éviter tous les types de charcuterie, ainsi que les fruits de mer et les poissons crus, fumés et marinés.

Lait cru et fromages au lait cru

Le lait cru n’étant pas chauffé par définition, un incident lors de la traite ou une infection des mamelles peuvent entraîner la contamination du lait par des bactéries naturellement présentes dans le tube digestif des ruminants et ce malgré les précautions prises par les industriels.

Certaines de ces bactéries sont dangereuses pour les humains, comme la listeria, les salmonelles ou l’escherichia coli.

Viande

Comme le lait cru, la viande mal cuite peut contenir des bactéries susceptibles de provoquer de graves maladies. Elle peut également héberger un parasite qui provoque la toxoplasmose.

Cette maladie est généralement sans danger excepté pour le foetus in utero chez lequel elle peut provoquer d'importantes malformations..

Concernant le gibier, la chair peut contenir des traces de plomb laissées par les munitions. Le plomb constitue un risque pour le développement cérébral du foetus et de l’enfant.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr