Rougeole : l’épidémie explose

L’épidémie de rougeole est loin d’être enrayée. En effet, on recense trois fois plus de cas en 2011 que ces trois dernières années. Depuis janvier 2011, près de 14 500 cas ont été notifiés, selon l’InVs. Parmi eux, 15 ont présenté une complication neurologique, 639 une pneumopathie grave, et 6 sont décédées.

Rédigé le

Rougeole : l’épidémie explose
Rougeole : l’épidémie explose

C'est la troisième année que l'InVs enregistre une vague épidémique qui, cette année, s'avère de grande ampleur. Depuis le 1er janvier 2008, plus de 21 000 cas de rougeole ont été déclarés en France. Surtout dans le Sud-Est de la France, le Finistère, et la région parisienne, qui enregistrent une incidence des cas plus importante qu'ailleurs.

La rougeole affecte en particulier les bébés dans leur première année de vie, et les plus de 20 ans. "40 % des cas cette année concernent des adultes, dont 30 % ont été hospitalisés", souligne l'Académie nationale de médecine. La rougeole est une maladie très contagieuse : un malade peut contaminer jusqu'à vingt personnes non vaccinées.

Contre le virus, il existe un vaccin en deux doses, gratuit, efficace et sans danger. La diffusion du virus est la conséquence d'une couverture vaccinale insuffisante. Elle est estimée à 90 % pour la première dose, et tombe à 40 % pour le rappel. Or, l'accumulation progressive de sujets non immunisés conduisent à des poches de sujets réceptifs au virus.

La France s'est engagée auprès de l'OMS, à éliminer cette épidémie. "Les pays nordiques ont presque atteint leur objectif, pas nous", souligne le Dr Denis Antona, médecin épidémiologiste à l'InVs. "L'épidémie aurait sans doute été enrayée, poursuit-elle, si la France avait engagé dès 2008, le début de l'épidémie, de grandes campagnes nationales de vaccination". Pour l'instant, le virus circule largement. Le Dr Antona n'exclut pas une nouvelle vague d'épidémie importante pour le prochain trimestre.

En savoir plus

Sur Bonjour-docteur :

Dans les médias :

Et aussi :