Cancer de la prostate : à qui s'adresser pour le dépistage ?

J'ai 60 ans, mon médecin généraliste ne m'a jamais proposé un toucher rectal pour dépister le cancer de la prostate. A qui dois-je m'adresser ?

Rédigé le , mis à jour le

Cancer de la prostate : à qui s'adresser pour le dépistage ?

Les réponses avec le Pr. François Haab, urologue :

"Il faut que ce patient en rediscute avec son médecin généraliste. Personne n'a envie de dépister ou de promouvoir un dépistage de masse, en disant demain "tous chez votre médecin pour faire un dépistage". Mais il faut qu'il y ait un dialogue qui s'instaure entre les patients et leurs médecins. En ce moment, dans l'Est de France, un patient a sollicité à plusieurs reprises son médecin, pour avoir des examens de dépistage du cancer de prostate, en particulier l'évaluation du PSA. Son médecin, pour différentes raisons probablement, a dit que ce n'était pas utile chez lui. Ce patient a finalement eu un cancer de prostate. Il avait un cancer de prostate. Aujourd'hui, il porte plainte pour retard au diagnostic. Donc il doit y avoir un dialogue. Il doit y avoir une discussion, car il y a des risques du cancer de prostate.

"Le toucher rectal est un examen qui est certes anodin mais qui est déplaisant, qui gêne le patient et le médecin. La rentabilité de cet examen, un article a d'ailleurs été publié récemment, montre que pour qu'il soit le plus pertinent possible, le toucher rectal doit être fait par un spécialiste, en tous les cas, par un médecin entrainé et aguerri à ce type d'examen. On pourrait dire que le dépistage de première intention chez les gens de moins de 70 ans, est le taux de PSA. Et si le médecin est aguerri au toucher rectal, et qu'il a une certaine expérience, il faut absolument qu'il le fasse parce qu'il n'y a pas de raison qu'il le fasse moins bien qu'un urologue. Et si pour différentes raisons, il ne se sent pas à l'aise avec cet examen, à ce moment-là, il faut que le patient soit adressé au spécialiste référent."

En savoir plus

Dossiers :

Questions/réponses :

  • On propose à mon mari de se faire opérer de la prostate avec la méthode du laser. Est-ce bien au point ? Y a-t-il des risques ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec le Pr. François Haab, urologue