Cancer de la peau : y a-t-il des peaux à risque ?

Le dermatologue a parlé de peau à risque. Pouvez-vous en dire plus, s'il vous plait ? Je suis métisse.

Rédigé le , mis à jour le

Cancer de la peau : y a-t-il des peaux à risque ?

Les réponses avec le Dr Séverine Lafaye, dermatologue :

"Il est évident qu'il existe un facteur génétique. Il faut rechercher un antécédent de cancer de la peau dans la famille. S'il y a déjà eu un cas au sein de la famille, on peut alors parler de patient à risque. Les peaux à risque sont les peaux des patients qui ont eu de nombreux coups de soleil dans l'enfance. Il faut protéger les enfants du soleil. Les patients à risque sont aussi ceux avec des phototypes 1 ou 2, c'est-à-dire avec des peaux très claires. Ce sont des patients à peau blanche, aux cheveux roux ou blonds qui brûlent plus facilement avec des risques plus importants."

En savoir plus 

Dossiers :

Questions/réponses :

  • J'ai été opérée d'un mélanome en décembre 2005. Depuis je n'ai pas eu de métastases. Quand serai-je considérée comme guérie ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • Ma fille de 2 ans a déjà des grains de beauté, faut-ils les faire surveiller dès à présent ?
    Comment savoir si le grossissement d'un grain de beauté sur le visage d'un enfant n'est pas seulement dû à la croissance ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • Un grain de beauté "suspect" est-il forcément gros, ou un tout petit peut-il aussi être dangereux ?
    Est-il vrai que la présence de grains de beauté sur le cuir chevelu ou la paume des mains est suspectée, surtout chez les enfants ?
    Est-ce grave lorsqu'un grain de beauté saigne parce qu'on l'a gratté ? Doit-on craindre une évolution en cancer ou autre chose ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • J'ai une peau de blond, très blanche. À quelle fréquence dois-je faire examiner mes nombreux grains de beauté ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses avec le Dr Séverine Lafaye, dermatologue