Excès de soleil, ça chauffe pour notre peau !

On le recherche, on l'apprécie, mais on en abuse parfois : le soleil, c'est notre meilleur ami et notre pire ennemi. Pour éviter insolations ou cancer, de simples précautions suffisent, même si les crèmes solaires sont parfois moins efficaces qu'on ne le pense. Pourquoi ? La réponse dans ce dossier.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Le coupable : les UV

Les différences entre UVA et UVB en images
Les différences entre UVA et UVB en images

Le Soleil n'émet pas seulement de la lumière, il nous envoie aussi des rayons invisibles : les infrarouges et les ultraviolets. Les infrarouges émettent de la chaleur. Les ultraviolets, eux, sont classés en fonction de leur pouvoir de pénétration à travers la peau.

Les UVB sont responsables des dommages les plus visibles sur la peau, les coups de soleil. Les cellules sont détruites, brûlées.

Mais les plus dangereux sont les UVA, qui s'attaquent au derme, c'est-à-dire à la couche la plus profonde de la peau. Ils peuvent provoquer des dommages en profondeur, et conduire au cancer.

La peau réagit

Notre corps réagit en envoyant des renforts pour réparer les dégâts. Du sang afflue dans la zone attaquée par les UV et les petits vaisseaux de la peau se dilatent, se remplissent de sang ; résultat : notre peau apparaît toute rouge, c'est le coup de soleil.

En outre, pour se défendre, les cellules de la peau vont se multiplier pour la rendre plus épaisse. Et pour que ces cellules toutes neuves ne soient pas elles aussi détruites, elles ont besoin d'être protégées.

D'autres cellules, que l'on appelle les mélanocytes, vont leur fournir une sorte de bouclier anti-UV, il s'agit de la mélanine, le pigment brun noir qui colore la peau. Les nouvelles cellules de la peau vont se charger en mélanine pour se défendre de l'agression des UV. Le bronzage est donc un mécanisme de défense de notre peau.

Malgré son accoutumance au soleil, Marc a épuisé son capital de bronzage. Il explique comment il a développé un cancer de la peau.

Le cancer de la peau

Ce mécanisme a ses limites, puisque ces mêmes mélanocytes peuvent être à l'origine d'un cancer de la peau, qu'on appelle aussi mélanome.

Le plus souvent, le mélanome se traduit par des petites taches brun foncé, chamois ou de plusieurs couleurs sur la peau. Comme les grains de beauté, il est légèrement en relief, avec une surface un peu rugueuse au toucher et des bords déchiquetés.

Huit fois sur dix, ce cancer apparaît de façon spontanée sur une peau saine, mais il peut aussi se développer à partir d'un grain de beauté existant. Le risque est d'autant plus élevé quand les grains de beauté sont nombreux et qu'ils mesurent plus de 2 centimètres.

Bien se protéger du soleil

Quand on veut quand même s'exposer, une des meilleures protections à notre disposition est la crème solaire. Une bonne crème doit avoir un filtre UVA et un filtre UVB, c'est ce qu'exige la réglementation européenne.

Et pour être bien protégé, choisissez le bon indice de protection en fonction de l'apparence de votre peau, claire ou foncée. C'est ce qu'on appelle le phénotype. Plus votre peau est claire, plus l'indice de protection doit être fort.

Mais attention, aucune crème ne protège totalement. D'ailleurs, la mention écran total a disparu des tubes de crème solaire. Pour vous guider, sachez qu'en dessous d'un indice 20, on ne peut pas considérer qu'une crème protège et un minimum de 30 est vivement conseillé. L'indice 50+ reste indispensable pour les enfants et les personnes à peau claire. La crème doit appliquée toutes les 2 heures ou systématiquement après un bain.

Les autres mesures

Evitez également de vous exposer pendant les heures de la journée où le soleil est le plus haut, entre 12 h et 17 h. Limitez les activités en plein air durant ces heures critiques. Portez un chapeau et des lunettes de soleil, ainsi qu'un tee-shirt pour les enfants.

 

Les fausses promesses des pilules autobronzantes

Optez pour une alimentation variée et une crème avec un indice de protection maximal
Reportage du 11 mai 2010

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Et aussi :

  • Prévention soleil
    Un site de l'Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé (INPES).