1. / Se soigner

A la découverte des cryothérapies

Les effets destructeurs du froid sont redoutables pour les tissus du corps humain. Mais appliqués en médecine, ils permettent littéralement de geler les cellules cancéreuses pour mieux retirer les tumeurs. En matière de santé, que peut-on attendre de plus de la cryothérapie ?

Rédigé le , mis à jour le

A la découverte des cryothérapies
A la découverte des cryothérapies
Sommaire

Jeter un froid sur les douleurs

Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes expliquent les cryothérapies.

"Couvre-toi, tu vas attraper froid"… Bercé durant toute votre enfance par ce sempiternel refrain, vous faites probablement partie de ceux qui, à la première chute des températures annoncée, dégainent les bonnets, les écharpes et tout l'attirail nécessaire pour se protéger de cet ennemi désigné : le froid ! Et pourtant certains spécialistes n'hésitent pas à affirmer que le froid est bénéfique pour notre organisme. Certains en font même une arme de choix dans l'arsenal thérapeutique. Et cela ne date pas d'hier!

En effet, l'utilisation de la neige ou de la glace en médecine, ce que l'on appelle la cryothérapie, était déjà signalée par Hippocrate 400 ans avant Jésus-Christ ! Et si à cette époque, l'utilisation du froid pour soigner était encore très aléatoire, l'évolution des connaissances physiologiques nous permet aujourd'hui de mieux comprendre les effets du froid sur notre organisme.

Lors d'un choc au niveau du coude, la douleur qui s'ensuit peut se manifester au niveau musculaire. L'utilisation du froid peut agir localement en abaissant rapidement la température cutanée. Le froid va aussi agir sur le fonctionnement de nos vaisseaux, il va augmenter le débit sanguin. Résultat : la microcirculation est stimulée et nos organes mieux alimentés. Du coup, les microtraumatismes disparaissent plus rapidement.

Le froid est aussi connu pour ses vertus "anti-douleur". Appliqué à même la peau, le froid entraîne un ralentissement, voire une paralysie de la conduction nerveuse. Les messages de douleur sont alors moins puissants et moins présents dans notre organisme.

La cryochirurgie

Lorsque le froid est très intense, il peut se révéler destructeur pour les cellules et les tissus. Mais cela peut être un avantage. L'exemple parfait est le traitement des verrues par de l'azote liquide à - 180°C.

Les chirurgiens eux aussi se servent de ces propriétés destructrices du froid, c'est ce qu'on appelle la cryochirurgie. Cette technique permet notamment d'intervenir au niveau des poumons ou des tumeurs du foie ou des reins.

Certaines tumeurs de la prostate, des tumeurs osseuses, et aussi certaines tumeurs du sein peuvent en effet être retirées grâce à des techniques utilisant le froid. Un protocole expérimental vise à faire reconnaître la cryoablation comme un acte remboursable par la Sécu. Car aujourd'hui, le seul acte recommandé reste l'ablation chirurgicale de la tumeur.

Cryothérapie : le froid permet-il de soigner les sportifs ?

La cryothérapie est couramment utilisée chez les sportifs de haut niveau.

Dans le cadre de champs d'application bien délimités, le froid est donc un allié précieux pour les médecins.

En 2012, plus de 2.000 champions ont été traités par cryothérapie à l'INSEP.

Mais certaines thérapies semblent parfois relever, au moins en partie, d'un effet de mode, comme en médecine du sport. Le froid est fréquemment utilisé pour soulager les sportifs de haut niveau, notamment à l'INSEP, l'Institut national du sport, de l'expertise et de la performance.

Outre un indéniable effet antalgique (le ralentissement de la conduction nerveuse va atténuer les douleurs), l'exposition au froid extrême est supposée générer un effet anti-inflammatoire.  Application locale du froid, création de chocs thermiques, caisson de cryothérapie... permettent-ils réellement de soulager les "bobos" des sportifs ? En 2015, une revue systématique de la littérature scientifique a conclu qu'aucune preuve du moindre bénéfice de ces techniques n'avait pas encore été apportée.

La conservation des tissus par le froid

Faire congeler son corps pour le futur, de la science-fiction ?

A l'hôpital, le froid est aussi utilisé à des fins de conservation. Congeler des cellules isolées avec de l'azote liquide est une technique aujourd'hui bien maîtrisée. Elle sert à conserver des cellules humaines, comme les globules rouges, les lymphocytes ou les spermatozoïdes. Mais des groupes de cellules peuvent aussi bénéficier de cette technique. C'est le cas des valves cardiaques destinées à des greffes et surtout, des embryons, que l'on stocke sous forme de paillettes en attendant une future fécondation in vitro.

Malheureusement, il n'est pas encore possible de congeler sur le long terme des organes entiers. C'est pour cela que les cœurs ou les poumons sont transplantés très vite après leur prélèvement. Les scientifiques travaillent donc sur des substances antigel ou sur la vitrification, un procédé consistant à refroidir un organe entier à très basse température en évitant toute formation de cristaux de glace qui pourrait l'endommager.

Aux Etats-Unis, plusieurs sociétés n'ont pas attendu les résultats de ces recherches pour proposer à leurs clients de les congeler intégralement au moment de leur décès. Le but étant de les décongeler plus tard, lorsque la science sera capable de leur redonner la vie. Science-fiction ou escroquerie ? L'avenir le dira. Si vous n'avez pas les moyens de débourser 150.000 dollars pour vous faire congeler complètement, vous pouvez demander à ce que l'on conserve votre tête, pour la modique somme de 80.000 dollars...

Séances de cryothérapie "corps entier"

Comment se déroule une séance de cryothérapie corps entier ?

Se soigner par le froid... Si cette idée peut sembler farfelue au premier abord, la cryothérapie est de plus en plus utilisée aujourd'hui pour soulager certaines douleurs, améliorer la pratique sportive et même traiter certains cancers.

Aujourd'hui, on peut aussi faire des séances de cryothérapie dites "corps entier", en ville, en passant quelques minutes dans des cabines. 

La cryothérapie corps entier consiste à pénétrer dans une cabine où la température est comprise entre -110°C et -150°C. Les séances ne durent jamais plus de trois minutes. Selon Martine Bloch, kinésithérapeute, la cryothérapie en complément de la kinésithérapie permet de "soulager toutes les douleurs inflammatoires". Autre bénéfice : après une séance de cryothérapie, "les articulations des patients dégonflent et l'effet est durable".

Arthrose, arthrite, fibromyalgie… la cryothérapie est utilisée pour soulager les douleurs, mais pas seulement. Les sportifs y ont aussi recours pour accélérer la récupération musculaire.

La cryothérapie corps entier est généralement pratiquée en cure. Une séance coûte entre 30 et 40 euros non remboursés par la Sécurité sociale. Avant de faire une séance de cryothérapie corps entier, parlez-en à votre médecin pour vérifier que vous n'avez pas de contre-indications à la cryothérapie corps entier comme par exemple la grossesse, les calculs rénaux ou encore l'asthme pour les cabines collectives…

Sponsorisé par Ligatus