Image d'illustration.
Image d'illustration. Crédits Photo : © Shutterstock / Zambranas

Vaccination : à partir de quand est-on protégé ?

La première dose de vaccin anti covid apporte déjà une protection contre le virus. Mais l’immunité se construit progressivement et la deuxième dose est indispensable pour prolonger la protection dans le temps.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

A partir de quand la vaccination protège-t-elle pleinement contre le covid ? L’immunité vaccinale se construit progressivement et la majorité des vaccins anti covid disponibles à ce jour nécessite deux doses. Mais une seule dose semble déjà apporter une protection, au moins sur le court terme.

Moins de transmission après une dose

C’est en tout cas ce que montrent les dernières données disponibles sur le sujet. Très récemment, le 28 avril, l’agence sanitaire britannique Public Health England affirmait dans une étude qu’une dose de vaccin réduisait déjà de moitié le risque de transmission du coronavirus.

Selon cette étude menée sur 57.000 personnes vaccinées avec Pfizer ou AstraZeneca, les personnes infectées par le virus trois semaines après leur première injection ont un risque réduit de 38% à 49% de transmettre le virus aux membres de leur foyer. Et, après quatre semaines, une dose de vaccin permet également de réduire de 60 à 65% le risque de développer des symptômes en cas d’infection.

A lire aussi : Covid : peut-on trinquer à sa vaccination ?

Pas d’efficacité avant 15 jours

Mais pas avant. L’efficacité du vaccin se construit en effet progressivement et aucune protection ne semble exister dans les deux semaines qui suivent la première injection.

C’est ce qu’a permis de constater une étude israélienne, menée en conditions réelles sur près de 600.000 personnes vaccinées par le vaccin Pfizer, publiée le 15 avril 2021 dans le New England Journal of Medicine (NEJM).

Selon ces données, l’efficacité vaccinale n’apparaît qu’entre le 14e et le 20e jour qui suit la première injection. Elle est alors de 62% pour la prévention des formes graves de la maladie et de 75% pour le risque d’hospitalisation.

Protection maximale après la 2e dose

Puis, elle continue d’augmenter les semaines suivantes : ces chiffres passent en effet respectivement à 80% et 78% entre 21 et 27 jours après la première dose.

Enfin, une à deux semaines après une deuxième dose de vaccin Pfizer, l’efficacité vaccinale est de 92 à 94% pour les formes graves et de 87 à 93% pour l’hospitalisation.

Mêmes observations pour les autres vaccins : en général, l’efficacité vaccinale est d'environ 60 à 80 % trois à quatre semaines après l'administration d'une dose unique de vaccin Pfizer, Moderna ou AstraZeneca. Cette efficacité augmente à plus de 85 % après une deuxième dose, selon l’agence sanitaire canadienne Santé publique d’Ontario.

Prolonger l’immunité dans le temps

La deuxième dose est-elle donc vraiment utile ? Certes, la différence d’efficacité un mois après la première dose et deux semaines après une deuxième dose n’est pas si grande.

Mais tout est question de durabilité. Ainsi, la première dose aurait pour objectif de créer la réponse immunitaire en quelques semaines. Et la deuxième dose l’amplifierait. La réponse serait alors plus intense et serait prolongée dans le temps.

L’infection "remplace" la 1ère dose

Qu’en est-il des personnes déjà infectées et guéries, à qui les autorités sanitaires ne recommandent qu’une seule dose de vaccin ? L’infection fait office de première dose : elle a créé la réponse immunitaire. Mais celle-ci semble diminuer en quelques mois. La dose de vaccin agit donc comme un rappel, qui prolonge cette immunité. A condition qu’elle soit réalisée dans une fourchette précise : entre trois et six mois après l’infection.