Image d'illustration.
Image d'illustration. Crédits Photo : © Shutterstock / New Africa

Covid : peut-on trinquer à sa vaccination ?

Fêter sa vaccination anti covid par une soirée arrosée n’est pas une bonne idée. L’alcool consommé en excès peut en effet affaiblir le système immunitaire et altérer l’efficacité du vaccin.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Après un an de pandémie et plusieurs mois d’attente, vous venez enfin de vous faire vacciner. L’envie de trinquer pour fêter cette bonne nouvelle est forte… Mais attention : vaccin et alcool ne font pas forcément bon ménage.

Il n’existe aujourd’hui aucune preuve que le fait de boire un verre altère l’efficacité des vaccins anti covid, car les essais cliniques menés sur les différents vaccins anti covid n’intègrent pas de suivi spécifique de la consommation d’alcool des participants. Mais au regard des études scientifiques déjà publiées sur le lien entre immunité et alcool, la règle semble être la modération.

A lire aussi : Non, le vin ne protège pas contre le covid

Un verre, pas plus ?

Boire un verre d’alcool avant ou après une vaccination ne devrait pas changer drastiquement la réponse immunitaire. C’est notamment l’avis que confie au New York Times la docteure Angela Hewlett, infectiologue qui dirige l’équipe covid à l’université du Nebraska : "Prendre une coupe de champagne ne va probablement pas inhiber une quelconque réponse immunitaire."

Un avis confirmé par une étude suédoise de 2012, qui a montré qu’une consommation faible à modérée d’alcool supprimait la réponse inflammatoire à un vaccin contre les pneumocoques, mais ne semblait pas altérer la réponse immunitaire de l’organisme au vaccin.

L’alcool altère l’immunité…

Une consommation excessive, en revanche, affaiblit le système immunitaire et interfère donc potentiellement dans la réponse vaccinale.

Une étude américaine publiée en 2010 montre par exemple qu’une consommation excessive d’alcool supprime plusieurs facettes de la réponse immunitaire : elle possède une action immunosuppressive et accroît la sensibilité aux infections bactériennes et virales.

… Et accroît les effets secondaires

Une raison supplémentaire de rester raisonnable après la vaccination anti covid : la consommation excessive d’alcool - et les lendemains difficiles qui suivent - peuvent amplifier les effets secondaires des vaccins, notamment la fièvre, les maux de têtes ou les douleurs.

Pas de consommation sans risque

Pour rester prudent et mettre toutes les chances de son côté, mieux vaut donc faire preuve de modération. S’il n’y a pas de consommation d’alcool sans risque, une consommation en dessous des valeurs repères est une consommation moins dangereuse. Ces valeurs repères sont de maximum 10 verres d'alcool standard par semaine, maximum, sans dépasser deux verres standard par jour.

En Russie, les consignes en période vaccinale sont plus drastiques. Les autorités sanitaires recommandent depuis décembre de ne pas boire d’alcool deux semaines avant l’injection du vaccin anti covid Spoutnik V, et de prolonger cette abstinence 42 jours après avoir reçu la dose… pour chacune des deux doses.