1. / Maladies
  2. / Peau

Peaux matures : la lutte contre les effets du temps

Pattes d'oie, rides d'amertume ou du lion... marquent le temps qui passe et surtout nos visages. Alors pour lutter contre les effets du vieillissement cutané, certains pensent avoir trouvé la formule miracle : Botox®, acide hyaluronique, jus de grenade ou même chirurgie... Mais qu'en est-il vraiment ? Comment lutter efficacement contre les effets du temps ?

Rédigé le , mis à jour le

Peaux matures : la lutte contre les effets du temps
Peaux matures : la lutte contre les effets du temps
Sommaire

Pourquoi notre peau vieillit ?

Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes expliquent le vieillissement de la peau.

Le vieillissement se manifeste à tous les niveaux, et notre peau n'y échappe pas. La peau est constituée de plusieurs couches. En surface, l'épiderme s'amincit. Il est normalement constitué de plusieurs couches de cellules, ce sont des kératinocytes dont le rôle est de fabriquer la kératine. Cette protéine assure la cohésion de l'épiderme mais aussi l'imperméabilité de la peau et la préserve du dessèchement. Ces cellules se renouvellent en permanence. Mais avec les années, les cellules n'arrivent plus à se régénérer au rythme de leur destruction.

Le nombre et la taille de ces cellules diminuent, la peau apparaît plus épaisse au niveau de la couche cornée. À la base de l’épiderme, l'activité des cellules produisant la mélanine, le pigment qui colore la peau, est moins bien régulée. Leur nombre diminue aussi, des taches brunes apparaissent à certains endroits alors que dans d'autres zones ce sont plutôt des taches blanches.

Le derme, lui, diminue de 6% d'épaisseur tous les dix ans. Les fibroblastes, cellules qui ont pour rôle de sécréter et renouveler le collagène et l'élastine, baissent leur activité. Du coup, il n'y a plus d'armature et la peau perd sa tonicité et son élasticité. S'y rajoute aussi une diminution du volume des glandes sudoripares ; il y a donc moins de sueur produite. La sécrétion de sébum baisse également et la peau devient plus sèche. Les rides et les ridules apparaissent et se creusent en profondeur.

Acide hyaluronique, un anti-rides qui a la cote

Les injections d'acide hyaluronique ont l'avantage de combler les rides en profondeur.

Les injections d'acide hyaluronique ont le vent en poupe. Il est devenu le traitement anti-rides alternatif à la chirurgie. Pourtant ces injections d'acide hyaluronique doivent être renouvelées tous les ans pour un coût assez élevé. D'ailleurs, certaines femmes n'hésitent pas à se rendre à l'étranger pour faire les injections car les tarifs sont moins chers. Alors de quoi s'agit-il exactement ? Ces injections sont-elles sans risque ?

Le remodelage cutané par laser

Un laser en profondeur pour une peau neuve

Il existe différents types de laser en fonction des problèmes de peau à traiter. Le laser dit "profond" permet d'agir sur le vieillissement cutané mais aussi d'atténuer certaines marques et cicatrices.

L'objectif du laser profond est de compenser la perte de certaines substances inhérente au vieillissement de la peau. "Quand on vieillit, on produit moins de collagène, moins d'élastine. C'est la raison pour laquelle la peau s'amincit", précise le Dr Yen Bui, médecin morphologue et anti-âge. Le laser agit donc au niveau du derme profond en stimulant les fibroblastes, les cellules chargées de sécréter le collagène.

Indolore, le laser agit aussi comme un peeling en surface. "Le laser enlève la partie superficielle de la peau. On obtient donc un effet d'effacement des petites ridules, des cicatrices", explique le Dr Bui. Le médecin peut aussi intervenir sur une zone source de nombreux complexes : le cou. Les effets du laser sont visibles dans les trois mois suivant la séance.

Les résultats du laser varient en fonction de la réaction de la peau. Le laser profond s'adapte à différents types de peau : "Nous pouvons travailler sur les peaux de couleur, les peaux foncées, les peaux plus claires… Le risque le plus important est l'hyperpigmentation", prévient le Dr Bui. Mais quelle que soit la carnation, certaines précautions sont nécessaires : le patient doit en effet protéger sa nouvelle peau (protection solaire…).

On estime qu'il faut attendre au moins six mois avant de renouveler le traitement car ses effets sont progressifs. Cette technique reste toutefois très onéreuse, il faut compter environ 990 euros pour un traitement complet du visage. Elle n'est pas prise en charge par la Sécurité sociale.

Sponsorisé par Ligatus