1. / Bien-être - Psycho
  2. / Beauté, soins du corps
  3. / Cicatrices

Cicatrisation : réparer la blessure

La cicatrisation est la capacité de réparation et de régénération des tissus. Comment la peau cicatrise et comment les cicatrices évoluent dans le temps ? Quelles sont les techniques pour améliorer leur apparence ? Peut-on retoucher une cicatrice ?

Rédigé le , mis à jour le

Cicatrisation : réparer la blessure
Cicatrisation : réparer la blessure
Sommaire

Cicatrisation : la régénération des tissus

Marina Carrère d'Encausse et Fabien Doguet expliquent la cicatrisation

Brûlures, blessures, opérations chirurgicales... Les plaies peuvent laisser des traces. Si certaines cicatrices vont se refermer rapidement, d'autres restent parfois douloureuses ou même s'infectent.

La cicatrisation est un processus de réparation basé sur le pouvoir de régénération de la peau. Quand on se blesse légèrement, seul l'épiderme est lésé. Les cellules basales se reproduisent pour donner naissance à de nouvelles cellules. La plaie se referme en laissant une trace minime. Dans les cas où la blessure est plus profonde, les dommages sont plus importants. Les fibres de collagène, les vaisseaux sanguins, les terminaisons nerveuses ainsi que les fibres musculaires, sont en partie détruits. Le corps déclenche alors une série de réactions inflammatoires.

Très vite, le sang coagule pour stopper les saignements. Les cellules de défense, les macrophages, engloutissent les débris cellulaires et les microbes. Puis, une phase de prolifération cellulaire se met en place pour combler le trou laissé par la plaie. Un nouveau tissu de soutien se crée, des fibres et des vaisseaux sont synthétisés.

Au bout d'une dizaine de jours, la plaie se rétracte et un tissu cicatriciel apparaît. La présence de corps étrangers, d'un hématome trop important ou d'une infection peut compromettre la bonne cicatrisation. C'est à ce moment-là que les plaies deviennent chroniques. Quand la cicatrice est très étendue, douloureuse, rouge ou boursouflée, elle peut être source de complexes. Il existe des solutions pour tenter de s'en débarrasser.

Le traitement des cicatrices au laser

Comment se déroule une séance de laser pour traiter les cicatrices ?

Effacer totalement les cicatrices relève de l'impossible. En revanche, le laser permet d'atténuer leur couleur et de lisser leur aspect. Les séances sont efficaces, en particulier sur les cicatrices les plus récentes et les plus superficielles.

Lors du traitement, le dermatologue utilise un laser à action thermique. Chaque impact provoque une micro-brûlure sur la peau. En réaction, l'épiderme se régénère. "Quand on brûle la peau, on dégrade le collagène. Et en dégradant ce collagène, on stimule la peau à produire un nouveau collagène de meilleure qualité", explique le Dr Noël Schartz, dermatologue.

Après le passage du laser, la peau est fragilisée pendant plusieurs jours. Le patient doit alors éviter les produits à base d'alcool et surtout le soleil pendant un mois. Mais les vrais effets du laser se font sentir beaucoup plus tard, environ trois mois après la séance.

Le traitement des cicatrices au laser a un prix. Chaque séance coûte environ 400 euros. Mais le prix des séances de laser varie selon les techniques utilisées et la surface de cicatrice à traiter.

Masser pour mieux cicatriser

Les massages permettent d'atténuer les cicatrices.

Les massages sont souvent préconisés pour améliorer l'aspect esthétique des cicatrices. Mais ils peuvent aussi jouer un rôle sur la douleur de la cicatrice.

Les séances de kinésithérapie permettent d'éviter une mauvaise cicatrisation courante après les opérations à répétition. Pour Florent Attal, masseur-kinésithérapeute, "la prise en charge d'une cicatrice devrait se faire quasiment en post-opératoire immédiat". "Même avec le pansement, l'oedème péri-cicatriciel dans les suites opératoires n'est pas situé juste sur la cicatrice, il s'étale sur tout le pourtour de la cicatrice", explique-t-il. De ce fait, plus un drainage est mis en place rapidement, moins l'œdème a le temps de s'installer et donc meilleure sera la récupération.

Opération d'une cicatrice chéloïde

Attention, images de chirurgie : sous la cicatrice chéloïde, se trouvent parfois des poils.

Chez certains patients, le processus de cicatrisation ne se fait pas normalement. En fait, il est en quelque sorte trop efficace, les cellules du tissu conjonctif fabriquent trop de collagène qui finissent par former des excroissances de peau. Ces cicatrices dites chéloïdes sont inesthétiques mais surtout douloureuses et entraînent parfois d'intenses démangeaisons. Il faut donc les opérer.

La reprise de cicatrice

La reprise de cicatrice fait appel à des techniques de chirurgie réparatrice

Il arrive que la cicatrisation se passe mal, dans ce cas le chirurgien doit réopérer le patient pour reprendre la cicatrice. La reprise de cicatrice peut être nécessaire quand les cicatrices sont importantes, avec de fortes déformations des tissus et une perte de substance.

Dans ce cas, on peut proposer au patient de faire une chirurgie réparatrice. Différentes techniques existent, mais si la cicatrice est très profonde et adhérente, injecter un peu de graisse sous la peau permet de l'assouplir et de la résorber.

Cicatrices de césarienne : l'ostéopathie comme solution

Les bienfaits de l'ostéopathie sur les cicatrices de césarienne.

Les cicatrices représentent une gêne esthétique mais provoquent aussi des douleurs qui durent parfois dans le temps. Pour les soulager, l'ostéopathie peut être une solution.

En cas de cicatrice adhérente, des tissus proches normalement séparés peuvent se coller. Les adhérences peuvent être liées à une cicatrice mal faite ou à une mauvaise cicatrisation. Elles peuvent engendrer des problèmes de mobilité, de posture de dos ou encore des difficultés pour marcher.

L'objectif de l'ostéopathie est de libérer les adhérences en manipulant les tissus. En libérant les adhérences, l'ostéopathe assouplit, dégonfle et revascularise la cicatrice. Une ou deux séances suffisent pour obtenir de bons résultats sur une cicatrice de césarienne. Après la séance, la patiente peut ressentir des picotements qui cessent au bout de deux ou trois jours.

Avoir de belles cicatrices après une opération

Attention, images de chirurgie !

Après une chirurgie comme l'abdominoplastie (intervention qui consiste à retirer une importante partie de la peau du ventre), la cicatrisation représente un enjeu important. Des sutures à l'utilisation du laser, tout est fait pour améliorer la cicatrisation et laisser au final une cicatrice la plus discrète possible.

Cette nouvelle technique par laser améliore nettement la cicatrisation. Une étude a été menée à l'hôpital de La Timone à Marseille sur 40 patientes pour une réduction mammaire bilatérale. En cas de cicatrices disgracieuses préexistantes, le laser donne des résultats intéressants. Quand cela ne suffit pas, une reprise chirurgicale est possible.

Le médecin excise la cicatrice puis la referme avec la technique de suture la plus adaptée pour espérer obtenir une nouvelle cicatrice plus discrète. Pour les cicatrise creuses, l'injection d'acide hyaluronique peut redonner du volume. Enfin, pour les cicatrices d'acné, le peeling reste la technique de référence.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr

Sponsorisé par Ligatus