Quels symptômes peuvent faire penser à une tumeur osseuse ?

Quels sont les symptômes qui peuvent faire penser à une tumeur osseuse ? Une tumeur osseuse peut-elle être asymptomatique ? Si oui, comment la détecter ? On dit que les tumeurs osseuses sont douloureuses. Est-ce vrai et pourquoi ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Pr François Gouin, chirurgien orthopédiste :

"Le maître symptôme c'est la douleur. Et chez un jeune, une douleur articulaire autour d'un genou, autour de la hanche… qui dure pendant plusieurs semaines et qui a tendance à s'aggraver, c'est toujours anormal. Quand on est plus âgé, avoir mal aux articulations fait partie des choses normales. Mais une tendinite à 18 ans qui dure pendant des semaines et des mois, il faut s'alarmer. La douleur est très souvent le premier symptôme.

"Le mot tumeur osseuse regroupe beaucoup de choses. Parmi elles, il y a plein de tumeurs bénignes. La majorité des tumeurs osseuses sont des tumeurs bénignes. Il y a certain nombre de tumeurs bénignes qui sont totalement asymptomatiques, que l'on découvre sur des radios réalisées pour une entorse par exemple… On en voit très régulièrement en consultation, on fait une radio et on s'aperçoit qu'il y a une anomalie qui n'a jamais parlé et on regarde s'il s'agit d'une tumeur qui peut évoluer ou non. Donc oui certaines tumeurs osseuses sont asymptomatiques mais ce sont le plus souvent des tumeurs bénignes. La tumeur maligne finit toujours par parler.

 "Les tumeurs osseuses sont douloureuses pour deux raisons et cela est variable d'une tumeur à l'autre. Il s'agit d'une part d'une douleur mécanique, c'est-à-dire que beaucoup de tumeurs osseuses résorbent de l'os, font que l'os est moins solide et donc il y a des microfissures, des microfractures et cela peut même finir en fracture qui est l'élément révélateur de la tumeur qui n'a jamais parlé avant et qui se révèle par une fracture. Sinon il s'agit de douleurs mécaniques liées à l'affaiblissement de l'os qui crée de microtraumatismes, ce qui est douloureux. Et ensuite il y a l'inflammation, c'est-à-dire l'activité de ce processus anormal qui génère des douleurs."