Bactéries : faut-il arrêter d'utiliser les sèche-mains électriques ?

Le TikTokeur américain Lucas Dallin a voulu vérifier la présence de bactéries dans les appareils de séchage de différents lieux publics. À l’aide de boîtes de Petri, il a analysé la présence de germes dans ces sèche-mains.

Mathis Thomas
Mathis Thomas
Rédigé le
Le sèche-main est la méthode la moins hygiénique de se sécher les mains
Le sèche-main est la méthode la moins hygiénique de se sécher les mains  —  Shutterstock

Faut-il privilégier les sèche-mains électriques ou le séchage à l’air libre ? C’est la question que s’est posé l’utilisateur de TikTok Lucas Dallin, dans une vidéo publiée sur le compte @phonesoap, où l’Américain analyse la présence de bactéries sur différents objets.

@phonesoap How germy are hand air dryers…again?#PrimeDayDreamDeals #phonesoap ♬ original sound - PhoneSoap

Équipé de gants de protection, il a placé durant quelques secondes des boîtes de Petri (un milieu de culture pour les microorganismes) sous les sèche-mains automatiques de différents lieux publics : cinéma, station-service, toilettes publiques… Pour mener à bien son expérience, il a secoué une boîte de Petri dans chacun de ces lieux pour simuler un séchage naturel.

À lire aussi : La grande majorité des gels hydroalcooliques ne sont pas conformes aux normes

Les toilettes publiques, un repère à bactéries

Lucas Dallin a ensuite placé les échantillons dans un incubateur durant trois jours, afin d’observer la croissance des germes dans les boîtes de Petri. Les résultats sont sans appel : peu importe le lieu public analysé, le sèche-main est indubitablement la méthode la moins hygiénique pour se sécher les mains. 

Sur tous les échantillons ayant reçu de l’air d’un sèche-mains automatique, les bactéries se développent largement plus que sur les échantillons test. Le pire étant la boîte de Petri utilisée dans les toilettes publiques. 

"Bactéries possiblement pathogènes"

En 2018, une scientifique américaine avait déjà angoissé les hypocondriaques après avoir partagé sur les réseaux sociaux une image d’une boîte de Petri couverte de champignons et de bactéries. Nichole Ward avait expliqué avoir obtenu ce résultat en laissant la boîte seulement trois minutes dans un appareil de la marque Dyson, puis en incubant 48 heures.

Photo de la boîte de pétri de Nichole Ward
Photo de la boîte de pétri de Nichole Ward

"Ce sont les différentes souches de champignons et de bactéries possiblement pathogènes qui tourbillonnent autour de vos mains, et vous pensez que vous sortez des toilettes avec les mains propres. Ne les utilisez plus jamais !", avait alors commenté la scientifique. 

Prière de retirer vos chaussures !
Prière de retirer vos chaussures !  —  Le Magazine de la Santé - France 5

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !