Le cancer est la maladie qui effraie le plus les Français

Sept Français sur dix pensent qu'ils seront un jour atteints d'un cancer, selon un sondage de la Fondation ARC. A deux jours de la Journée mondiale contre le cancer, les Français expriment leurs craintes et leurs méconnaissances sur cette maladie qui tue chaque année 150.000 personnes.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le
Le cancer est la maladie qui effraie le plus les Français

Le cancer est la maladie qui fait le plus peur aux Français et une grande majorité d'entre eux jugent avoir une probabilité importante d'en souffrir un jour, selon un sondage diffusé le 2 février par la Fondation Arc. 57% des Français placent le cancer comme la maladie la plus à "craindre" et "qui fait le plus peur" devant la maladie d'Alzheimer (19%), le sida (8%) et les maladies cardiovasculaires (8%). Près de sept Français sur dix déclarent éprouver de la peur à l'idée de développer un cancer…

Parallèlement, les Français restent "très pessimistes sur la possibilité de guérir d'un cancer" souligne la fondation ARC. Une majorité sont mal informés sur le taux de guérison de cette maladie : 55% pensent que l'on ne guérit qu'un cancer sur trois, alors que dans la réalité on guérit aujourd'hui plus d'un cancer sur deux.

70% s'estiment mal informés sur les nouveaux traitements

Une grande majorité des personnes interrogées (64%) pensent qu'on "ne guérira jamais tous les cancers" et les Français se montrent partagés sur la rapidité des progrès de la recherche contre cette maladie même s'ils sont conscients que l'on guérit bien mieux du cancer qu'il y a 20 ans.

Les sondés estiment tout de même, à 98%, que même dans le contexte économique actuel, la recherche sur le cancer "doit rester une priorité". Ils sont 57% à penser qu'il faut accroître le financement public. "Les Français savent que d'importants progrès ont été réalisés ces 20 dernières années en matière de recherche et d'innovations thérapeutiques. Mais ils mesurent mal ces progrès et continuent à avoir des idées fausses concernant les taux de guérison" explique la Fondation.

Faire connaître les thérapies ciblées

La fondation ARC, la "première fondation entièrement dédiée à la recherche sur le cancer" en France, a fait des propositions pour un plus large accès des Français aux innovations thérapeutiques. L'ARC déplore en particulier l'accès encore trop limité des malades aux tests génétiques sur les tumeurs et les métastases. Ces tests permettent de savoir si le patient peut bénéficier ou non d'une thérapie ciblée.

"Il faut passer d'une médecine d'exception à une médecine pour tous" espère Axelle Davezac directrice générale de la Fondation, avec pour objectif ambitieux de récolter 30 millions d'euros supplémentaires dans les 5 ans à venir. Chaque année, environ 355.000 nouveaux cas de cancer sont diagnostiqués en France, tuant près de 150.000 personnes, soit plus que les maladies cardiovasculaires.

 

En savoir plus :