Etats-Unis : un hamburger et au lit !

Etats-Unis : un hamburger et au lit !

Aux Etats-Unis, l'industrie des fast-foods ne recule devant rien pour attirer les clients dans ses établissements déjà largement fréquentés. Alors que Michelle Obama se bat pour prévenir l'obésité infantile, de plus en plus d'enseignes proposent désormais aux Américains de prendre un quatrième repas après le dîner, créant un besoin qui n'est pas sans effet sur la prise de poids et la santé.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Même si avoir l'estomac plein favorise l'endormissement, après 21 heures, les hormones entrant dans le processus de la digestion ne sont pas sécrétées de la même façon que durant la journée. Selon Ludovic Ringot, cadre diététicien, une prise alimentaire la nuit et au moment du coucher n'intervient donc pas à un moment qui permet à l'apport calorique d'être correctement assimilé par l'organisme.

Sachant qu'un hamburger représente au moins 300 calories, cet apport supplémentaire en fin de journée n'est pas anodin. "Rajouter un repas par jour, et en plus dans un fast-food peut avoir des conséquences catastrophiques", explique Ludovic Ringot, "un repas dans un fast-food ne devrait pas être pris plus fréquemment qu'une fois tous les dix jours".

En effet, une alimentation riche en graisses favorise la prise de poids, l'augmentation du taux de triglycérides et du taux de cholestérol dans le sang, pouvant conduire à des maladies cardio-vasculaires et au diabète.

Cette nouvelle "mode" du quatrième repas lancée pas l'industrie des fast-foods ne devrait pas améliorer la situation aux Etats-Unis, le pays étant déjà largement touché par les problèmes de surpoids et d'obésité. Une récente étude estimait que, si aucune mesure n'était prise pour endiguer le phénomène, 42 % de la population américaine serait obèse en 2030.

Ludovic Ringot rappelle que trois repas par jour suffisent à un adulte pour avoir un apport calorique optimal. En outre, il conseille de suivre l'adage "manger comme un roi le matin, comme un prince à midi et comme un mendiant le soir".

En savoir plus