Les dangers de la malbouffe

Les dangers de la malbouffe

Aujourd'hui, la plupart des aliments sur notre table sont transformés, c'est-à-dire qu'ils sont passés par un processus industriel, tandis que notre consommation de produits frais, elle, baisse. Mais le consommateur, dans tout cela, risque-t-il de tomber malade ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Quels sont les effets de la malbouffe ?

Marina Carrère d’Encausse et Michel Cymes expliquent les risques liés à la malbouffe.
Marina Carrère d’Encausse et Michel Cymes expliquent les risques liés à la malbouffe.

De plus en plus de spécialistes accusent la nourriture industrielle d'être trop grasse, trop sucrée, trop salée et trop pauvre en fruits et légumes frais. La nourriture industrielle a envahi nos assiettes.

La malbouffe serait, pour certains, responsables de ces chiffres alarmants : 8 millions d'obèses, plus de 500 000 insuffisants cardiaques, 10 millions d'hypertendus, plus de 2 millions de diabétiques et 25 % de cancers liés à une mauvaise alimentation.

L'excès de gras, par exemple, augmente directement le risque des maladies cardio-vasculaires. Le cholestérol bouche les artères et peut provoquer un infarctus. On parle d'hypercholestérolémie quand le taux de cholestérol sanguin est supérieur à 2,5 g par litre.

L'excès de sel, quant à lui, augmente le risque d'avoir de l'hypertension artérielle ou une insuffisance rénale, alors que l'excès de sucre accroît celui d'avoir un diabète de type 2. Et lorsqu'il est associé à un manque d'activité physique, c'est l'obésité qui guette. Manger gras et sucré altèrerait nos capacités cognitives en quelques jours, selon cette étude. Une alimentation grasse augmenterait le risque de dépression, d'après une autre étude publiée dans Plos. 

Sans oublier les additifs et les conservateurs dont les effets sont mal connus au mieux, délétères au pire...

Plusieurs autres maladies sont liées à notre mauvaise alimentation, le manque de vitamines et de sels minéraux. Une carence en vitamine D et en calcium aggravent la perte de densité osseuse et peut ainsi entraîner l'ostéoporose.

A l'inverse, de nombreuses études rapportent le rôle protecteur des fruits et des légumes contre plusieurs cancers. Une alimentation qui n'est donc pas assez variée, qui manque de fibres, augmente le risque de cancer, notamment les cancers digestifs.

En 2017, une étude avait montré qu'aux Etats-Unis, un décès sur deux est d'origine métabolique, lié à 10 facteurs alimentaires : l'excès de sel, une faible consommation de noix et de graines, de fruits et de légumes, d'acides gras oméga 3 en provenance des produits de la mer ainsi qu'une forte consommation de viande, de sucre et de boissons sucrées.

En attendant l’infarctus…

Malbouffe ou légumes, certains ont fait leur choix…
Malbouffe ou légumes, certains ont fait leur choix…

Quand on n’aime pas les légumes, le repas devient vite un régal de produits transformés, avec beaucoup d’huile, de sucre et de sel…

L'excès de gras, par exemple, augmente directement le risque des maladies cardio-vasculaires. Le cholestérol bouche les artères et peut provoquer un infarctus. Pourtant, un adulte sur cinq présente un taux de cholestérol sanguin supérieur à 2,5 g par litre.

L'excès de sel, quant à lui, augmente le risque d'avoir de l'hypertension artérielle ou une insuffisance rénale, alors que l'excès de sucre accroît celui d'avoir un diabète sucré. Et lorsqu'il est associé à un manque d'activité physique, c'est l'obésité qui guette.

Les adolescents sont la cible principale des fabricants de junk food. Mais pourquoi cette nourriture les séduit autant ?

Arômes alimentaires et additifs

Derrière un seul arôme se cache parfois le mélange d’une centaine de substances différentes.
Derrière un seul arôme se cache parfois le mélange d’une centaine de substances différentes.

Si la nourriture n'a pas assez de goût, la solution est d'y ajouter des arômes artificiels.

Ces additifs sont parfois trompeurs pour les papilles sur la qualité de ce que l’on mange…

Comment sont-ils fabriqués ? Quelles sont les matières premières utilisées ?

Des conseils pour retrouver une bonne alimentation

Les conseils d'une nutritionniste peuvent s'avérer précieux. Mais gare à la rechute !
Les conseils d'une nutritionniste peuvent s'avérer précieux. Mais gare à la rechute !

Quand on a pris de mauvaises habitudes avec les chips, les pizzas et les sucreries, la consultation avec un médecin nutritionniste peut aider à retrouver progressivement les repères qui permettent d'avoir une bonne alimentation.

En savoir plus : questions/réponses sur la junk food

Sur Allodocteurs.fr :

Dossier :

Questions/réponses :

  • J’ai beau connaître l’importance d’une bonne alimentation, c’est plus fort que moi, je ne mange que chips, saucisson, sucreries…
    Pourquoi sommes-nous plus attirés par un hamburger plutôt que par des légumes vapeur ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • Pourquoi personne ne prend-il la décision de supprimer l’huile de palme dans l’alimentation industrielle ?
    Voir la réponse en vidéo*
  • Comment se fait-il que la faim revienne environ deux heures après qu'on ait mangé plus qu'il n'en faut dans un fast-food ?
    Voir la réponse en vidéo**
  • Les médias dénoncent souvent les multinationales de la malbouffe. Mais qu'en est-il des kebabs et compagnie ?
    Voir la réponse en vidéo**
  • En quoi les fast-foods sont-ils différents des cantines scolaires ou hospitalières ? Tous proposent des plats immangeables !
    Voir la réponse en vidéo**
  • Une étude très récente du centre universitaire des Saints-Pères montrerait un lien fort entre cancer et junk-food. Est-ce vrai ?
    Voir la réponse en vidéo**

* Les réponses avec Christophe Labbé, auteur de Vive la malbouffe ! et du Dr Laurent Chevallier, nutritionniste et botaniste au CHU de Montpellier.
** Les réponses du Dr Laurence Levy-Dutel, nutritionniste, endocrinologue

Livres :

  • Vive la malbouffe !
    Christophe Labbé, Olivia Recasens, Jean-Luc Porquet, Wozniak
    Ed. Hoëbeke, 2009
  • Les 100 meilleurs aliments pour votre santé et la planète
    Dr Laurent Chevallier
    Ed. Fayard, 2009


Ailleurs sur le web :