Allergies au pollen : le Grand Est déjà en alerte rouge

Six départements du Grand Est sont placés en alerte rouge face aux allergies au pollen. Les douces températures de ce début d’année ont favorisé la libération précoce du pollen.

Mathieu Pourvendier avec AFP
Rédigé le
Si vous êtes allergique, le Réseau national de surveillance aérobiologique recommande de bien rincer vos cheveux le soir, et d'aérer votre intérieur au moins 10 minutes chaque jour, de préférence avant le lever et après le coucher du soleil
Si vous êtes allergique, le Réseau national de surveillance aérobiologique recommande de bien rincer vos cheveux le soir, et d'aérer votre intérieur au moins 10 minutes chaque jour, de préférence avant le lever et après le coucher du soleil  —  Shutterstock

Les températures de ce mois de janvier sont anormalement douces et ce n'est pas une bonne nouvelle pour les allergiques. Six départements de la région Grand Est sont en effet placés depuis le 13 janvier en alerte rouge face au risque d'allergies au pollen, a annoncé le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA). 

Haut-Rhin, Bas-Rhin, Moselle...

"Le début d'année 2023 très doux a favorisé la floraison des arbres avec notamment les premiers pollens de noisetier (famille des bétulacées) qui sont déjà là et pourront venir gêner les allergiques", indique le RNSA dans un communiqué publié sur son site. "Le noisetier n'a besoin que de 5°C pour fleurir et libérer ses pollens allergisants", précise le communiqué.

Les départements concernés sont le Haut-Rhin, le Bas-Rhin, la Moselle, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse et les Vosges. Le reste de la France métropolitaine est en risque d'allergie "de niveau moyen", selon la carte diffusée par le réseau.      

Une amélioration grâce à la pluie ?

Le RNSA a par ailleurs mis en garde contre le "vent qui favorisera la dispersion des pollens dans l'air" ce weekend, et qui "aggravera les symptômes comme les conjonctivites".

Mais la pluie annoncée dès ce début de semaine devrait améliorer la situation. "Les concentrations de pollens dans l'air seront en baisse sous les averses de pluie/neige qui seront plus nombreuses à partir de dimanche 15 janvier avec un temps plus froid et perturbé annoncé pour la semaine [du 16 janvier]", ajoutait le réseau le 13 janvier.

Le Sud également touché

Le Grand Est n'est pas la seule région concernée par le risque allergique. Sur le pourtour méditerranéen, ce risque sera "de niveau moyen" pour les pollens de Cupressacées-Taxacées et de frênes, "en augmentation" et "très allergisants", écrit par ailleurs le RNSA.

"Dans le sud-ouest du pays, le cocktail des pollens de Cupressacées, frêne, aulne et noisetier fera monter le risque d'allergie au niveau moyen", complète enfin le réseau. 

À lire aussi : Allergies : un pollinarium pour prévenir les pics de pollen

Comment se protéger contre les allergies ?

Si vous êtes allergique, le RNSA recommande de bien rincer vos cheveux le soir, et d'aérer votre intérieur au moins 10 minutes chaque jour, de préférence avant le lever et après le coucher du soleil.      

Si vous sortez, il est préférable d'éviter les activités extérieures qui entraînent une surexposition au pollen, comme l'entretien du jardin ou les activités sportives. Évitez également de faire sécher votre linge dehors, et gardez les vitres fermées si vous vous déplacez en voiture.

Allergies : les bons conseils au quotidien
Allergies : les bons conseils au quotidien  —  Le Magazine de la Santé - France 5

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !