Réduire la mortalité post-opératoire par une prise de sang

Plus d'un million d'adultes sur deux cent millions, meurent chaque année dans le monde, dans les trente jours qui suivent une opération, chirurgies cardiaques non comprises. Des chercheurs de l'Université de McMascter, au Canada, ont découvert que le dosage d'une protéine, la troponine T, pourrait réduire ces risques d'accidents cardiaques post-opératoires.

Rédigé le

Réduire la mortalité post-opératoire par une prise de sang
Réduire la mortalité post-opératoire par une prise de sang

La troponine T est naturellement présente dans le sang lorsqu'il y a une lésion cardiaque. Les scientifiques de l'équipe du Pr. Devereaux, agrégé de médecine, d'épidémiologie clinique et de bio statistique à l'Université McMaster, ont mis en relation le taux élevé de cette protéine dans le sang et la survenue d'un accident cardiaque dans les trente jours suivant l'intervention.

Ils ont estimé qu'environ 42 % des décès post-opératoires sont liés à un taux anormalement élevé de cette protéine, c'est-à-dire supérieur à 0,04 nano gramme par millilitre de sang.

Les mesures ont été faites sur 15 133 patients originaires d'Amérique du Nord et du Sud, d'Asie, d'Europe et d'Australie, âgés de 45 ans et plus, ayant subi une opération chirurgicale lourde, à l'exception des opérations cardiaques. La troponine T était dosée par une simple prise de sang, 6 heures et 12 heures après l'opération, puis une fois durant les trois jours suivants.

En moyenne, l'étude a montré qu'un taux anormal de tropinine T pouvait entraîner un décès en 6 jours. Ce délai est suffisant pour que le personnel de santé agisse afin de prévenir les accidents.

La surveillance des taux de cette protéine pourrait alors améliorer l'évaluation du risque de décès après une chirurgie, et donc aider le suivi des 200 millions d'opérations pratiquées chaque année dans le monde.

Bien que ces données soient encourageantes, des essais cliniques sont nécessaires pour établir quelles interventions peuvent modifier le risque de décès des patients, basé sur une mesure de troponine élevée après une chirurgie.

Source : "Association Between Postoperative Troponin Levels and 30-Day Mortality Among Patients Undergoing Noncardiac Surgery", 6 juin 2012, Journal of American Medical Association. Doi:10.1001/jama.2012.5502

En savoir plus