Les bobos des ados

Ce ne sont plus tout à fait des enfants et pas encore des adultes : les adolescents représentent environ 25 % de la population. On a souvent tendance à oublier que cette période est particulière, spécialement dans le domaine médical. Mais pourquoi est-ce une période "à part" ? Et comment faire face aux problèmes des ados ?

Rédigé le , mis à jour le

Les bobos des ados
Sommaire

Qui est ado ?

Selon l'Organisation mondiale de la santé, si la préadolescence se situe entre 10 et 14 ans, l'adolescence est définie entre 15 et 19 ans.

Il s'agit à la fois d'une période de développement physique et psychologique, ce qui fait de l'adolescence un temps particulier, notamment dans le domaine de la santé.

Outre les éventuels troubles liés directement à l'adolescence, comme un certain mal être, les conduites à risque ou, plus grave, l'anorexie ou les tendances suicidaires, les ados sont parfois, comme tout le monde, confrontés aux maladies "classiques" à l'âge de l'adolescence.

La prise en charge

Cécile a 20 ans. Elle a été suivie en néphrologie toute son enfance, avant de rejoindre les adultes

En France, les troubles des adolescents sont plutôt bien pris en charge. Les services de psychopathologie de l'adolescent ont triplé ces dix dernières années. En revanche, les adolescents malades ne bénéficient que rarement, eux, d'un accompagnement spécifique.

Aujourd'hui, quand un adolescent souffre de sclérose en plaques, il est traité exactement de la même manière qu'un adulte ou qu'un enfant. Or, les adolescents malades présentent un comportement différent lié à leur âge. Souvent, ils n'aiment pas montrer leur corps aux médecins et n'ont pas forcément envie de parler à quelqu'un qu'ils connaissent mal.

Actuellement, les jeunes qui sont malades à l'adolescence sont soignés majoritairement en pédiatrie. En théorie, vers l'âge de 16 ans, ils quittent le service pédiatrique pour un service hospitalier adulte. Cette transition peut se faire plus tard, dans 73 % des cas, des adolescents sont admis jusqu'à l'âge de 18 ans. Un passage qui reste dans tous les cas un moment délicat pour ces jeunes patients. Une transition un peu douloureuse qui pourrait être évitée s'il y avait un service de médecine adapté à leur âge.

C’est le cas de Cécile, dont la transition à l’âge de 17 ans vers l’hôpital adulte n’a pas été facile.

La médecine spéciale ado

Un service dédié aux adolescents a été créé, il y a 10 ans, au centre hospitalier du Val-de-Marne

Pour remédier à cette situation, l'idée d'une médecine de l'adolescent s'est développée dès les années 60, dans les pays anglo-saxons. En France, il faudra attendre les années 80 pour que soit créé le premier service de médecine de l'adolescent, à l’initiative du professeur Courtecuisse, à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre, en région parisienne.

Aujourd'hui, quelques services de ce type sont apparus dans d'autres hôpitaux. A Créteil, par exemple, dans le Val-de-Marne, un secteur réservé aux adolescents a été créé il y a dix ans au centre hospitalier intercommunal, dans le service Pédiatrie. Il compte aujourd'hui douze lits. Filles et garçons peuvent être suivis en consultation ou en hospitalisation par une équipe spécialisée dans la médecine des adolescents.

Les médecins sont désormais un peu mieux formés sur la médecine de l'adolescent grâce à des modules de consultation adaptée enseignés dans les facultés de médecine. Seul point négatif, cette formation reste parfois insuffisante.

En savoir plus :

  • Fil Santé Jeunes
    - "Un séjour à l'hôpital" : Je suis hospitalisé et j'ai peur ; La vie à l'hôpital ; L'anesthésie ; La douleur ; Je vais subir une intervention.

En savoir plus

Livre :  

  • Génération ado le dico
    "De A comme amour à W comme Wi-Fi"
    Dr Nathalie Szapiro, Charlotte et Fanny Manoukian, Jeanne Siaud-Facchin, Hugo Facchin
    Ed. Bayard, septembre 2010                                                                                                        

 



Sponsorisé par Ligatus