La chanteuse Sheryl Crowe souffre d'une tumeur bénigne au cerveau

La chanteuse américaine Sheryl Crow vient d'avouer qu'elle avait développé une tumeur au cerveau. Pas d'inquiétude confie-t-elle, cette tumeur est bénigne. Mais une tumeur bénigne est-elle si inoffensive ?

Rédigé le

La chanteuse Sheryl Crowe souffre d'une tumeur bénigne au cerveau
La chanteuse Sheryl Crowe souffre d'une tumeur bénigne au cerveau

La nouvelle de sa maladie a surgi au détour d'une question anodine dans un entretien donné au Las Vegas Review-Journal : Sheryl Crow, la chanteuse américaine de country pop est atteinte d'une tumeur au cerveau. Les fans peuvent se rassurer, cette tumeur est "bénigne", c'est-à-dire qu'elle n'est pas considérée comme dangereuse. Il y a six ans déjà, alors qu'elle se séparait de son célèbre conjoint, le cycliste Lance Armstrong, elle avait lutté avec succès contre un cancer du sein.

Ce sont des trous de mémoire sur scène, des oublis de paroles qui ont provoqué son inquiétude l'hiver dernier. "J'étais tellement inquiète pour ma mémoire que j'ai fait une IRM. Et j'ai découvert que j'avais une tumeur au cerveau", déclare la chanteuse, âgée de 50 ans. "Et je me suis dit : Tu vois ? Je savais bien qu'il y avait un problème. Je n'en ai pas vraiment parlé", a-t-elle ajouté, précisant qu'elle avait eu les résultats de l'IRM en novembre dernier. "C'est bénin, donc je n'ai pas à m'inquiéter".

Des tumeurs si bénignes ?

La plupart des tumeurs bénignes sont des méningiomes. Il s'agit d'un amas de cellules qui se développent anarchiquement, sans raisons apparentes. Le diagnostic d'une tumeur bénigne, en cas de doute, est toujours une bonne nouvelle : là où une tumeur maligne va rapidement progresser, envahir et endommager les cellules saines voisines, la tumeur bénigne va croître lentement, sans agresser les tissus qui l'entourent.

Ces tumeurs peuvent se développer à tout âge. Mais si on les qualifie de "bénignes", elles ne sont pas pour autant anodines. Non seulement elles peuvent se transformer et devenir malignes, mais surtout elles peuvent provoquer des symptômes plus ou moins graves. En grossissant, la masse va en effet compresser certaines zones du cerveau et augmenter la pression intra-crânienne, entraînant des maux de têtes, des problèmes de vision, des nausées. Elle peut aussi provoquer des crises d'épilepsies, des troubles auditifs, des défauts d'équilibre.

La seule façon de traiter les tumeurs est alors le retrait par opération chirurgicale.

En savoir plus

Dossiers :

Questions/réponses :