Irritations intimes : des textiles à éviter ?

Je ne supporte pas les culottes en dentelle. Certains textiles irritent-ils plus que d'autres ? Y en a-t-il à éviter ?

Rédigé le , mis à jour le

Irritations intimes : des textiles à éviter ?

Les réponses du Dr Clarence de Belilovsky, dermatologue spécialisée en pathologie vulvaire à l'institut Alfred-Fournier de Paris et du Dr Brigitte Letombe, gynécologue à l'hôpital Jeanne-de-Flandre à Lille :

"Il y a beaucoup d'études scientifiques qui montrent que le port du string ne modifie ni le pH, ni la température, ni le degré d'humidité locale. Il ne favorise donc pas les infections. Les mycoses sont très spontanées. Il ne faut pas faire de douche vaginale. Les sous-vêtements, même les protège-slips, sont parfois irritants pour la vulve. Si on a un terrain d'eczéma, de psoriasis, c'est mauvais. Mais quand il s'agit du vagin, je ne vois pas comment un protège-slip ou un string peut remonter.

"Il n'y a aucune raison de culpabiliser les femmes qui portent des protège-slips ou des strings.

"Elle doit avoir un terrain dermatologique de peau sensible. Il vaut mieux le coton. Si on a un terrain un peu allergique, le synthétique fait transpirer et on peut être allergique à sa propre sueur. Cela peut être très désagréable."

En savoir plus :

Questions/réponses :

  • Est-ce vrai qu'il ne faut surtout pas mettre de déodorants intimes ? Pourquoi sont-ils en vente alors ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Pourquoi, après une prise d'antibiotiques assez longue, j'ai eu une mycose très étendue et douloureuse ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • À quel rythme faut-il se laver ? Et faut-il se laver après chaque rapport sexuel ?
    Faut-il éviter de prendre des bains et d'aller à la piscine quand on est sujette aux irritations vaginales ?
    Voir la réponse en vidéo*

  • Je trouve les tampons très pratiques, mais ils m'irritent facilement. Pourquoi ? Dois-je renoncer pour les serviettes ?
    Voir la réponse en vidéo*

* Les réponses du Dr Clarence de Belilovsky, dermatologue spécialisée en pathologie vulvaire à l'institut Alfred-Fournier de Paris et du Dr Brigitte Letombe, gynécologue à l'hôpital Jeanne-de-Flandre à Lille

Sponsorisé par Ligatus