Greffe de sang de cordon : un trésor de cellules souches

Banque de sang de cordon ombilical : débat autour du projet de loi. Cette proposition vise à autoriser la création de banques privées qui donneraient aux parents, moyennant finance, la possibilité de conserver le sang du cordon de leur enfant. Une précaution pour tenter de traiter une éventuelle maladie du sang.

Rédigé le , mis à jour le

Greffe de sang de cordon : un trésor de cellules souches
Sommaire

Greffe : du sang de cordon pour remplacer la moelle osseuse

Michel Cymes et Benoît Thevenet expliquent la greffe de sang de cordon.

Les cellules souches sont capables de se transformer pour donner quasiment n’importe quel organe. On en trouve particulièrement dans le sang du cordon ombilical.

La greffe de sang de cordon reste peu connue. À peine une centaine d’actes de ce type est pratiquée chaque année.

D'habitude, pour traiter la leucémie, on pratique une greffe de moelle osseuse. Cette moelle (qui n'a rien à voir avec la moelle épinière située dans la colonne vertébrale) est contenue dans les os, notamment le bassin ou le sternum. C'est elle qui produit les globules blancs et rouges, qui transportent l'oxygène, mais aussi les plaquettes, qui permettent au sang de coaguler.

Dans le cas d'une leucémie
, l'équivalent d'un cancer du sang, les globules blancs se multiplient de manière anarchique et vont envahir la moelle osseuse. Ces cellules anormales empêchent la production des autres éléments sanguins. L'absence de globules rouges provoque une anémie ; celle de plaquettes, des hémorragies, et celle de globules blancs normaux, des infections.

Le traitement
consiste alors à détruire ces cellules anormales grâce à une chimiothérapie. Mais le traitement est long et parfois insuffisant. Il faut donc remplacer la moelle osseuse.

La greffe de moelle osseuse permet au malade de retrouver une moelle qui fonctionne correctement. Mais il faut trouver un donneur dont le système immunitaire est proche de celui du malade. C'est ce que l'on appelle la compatibilité. De plus, le rejet de la moelle greffée est fréquent et surtout, les donneurs sont en nombre insuffisant.

La greffe de sang de cordon a changé les perspectives de traitement chez les enfants leucémiques, et maintenant chez les adultes.

Le don de sang de cordon

Comment le sang de cordon est-il prélevé ?

Le sang contenu dans le cordon ombilical a en effet un gros avantage : il contient des cellules souches, autrement dit des cellules au tout début de leur vie qui sont capables de se transformer en cellules spécifiques, comme les cellules de la peau, des os ou de la moelle osseuse. De plus, elles se multiplient indéfiniment.

Les scientifiques ont donc eu l'idée de les utiliser pour soigner les enfants qui souffrent de leucémie.

La greffe de sang de cordon est nettement moins contraignante en ce qui concerne la compatibilité entre le donneur et le receveur.

La première greffe
au monde a eu lieu en 1989, à l'hôpital Saint-Louis de Paris. Depuis, la technique s'est développée. Il a fallu créer des banques de sang pour conserver ce sang de cordon congelé.

Pour que le sang congelé soit définitivement valable, il faut impérativement que la femme donneuse réalise, deux mois après son accouchement, une prise de sang de contrôle, pour s'assurer qu'elle n'est porteuse d'aucune infection.

Dans le cas de maladies rares du sang, le sang de cordon peut également être prélevé au sein de la cellule familiale et greffé à un enfant de la même famille, comme cela se fait pour la moelle.

La greffe de sang de cordon

La greffe de sang de cordon est intéressante pour toutes les leucémies, les maladies de la moelle osseuse ou encore les déficits immunitaires, lorsqu'il n'y a pas de donneur compatible.

Au départ réservé aux enfants
(cette greffe apporte dix fois moins de cellules que celle de moelle osseuse), depuis quelques temps, elle est davantage proposée aux adultes, sur la base d'une double greffe de sang de cordon.

Le corps du malade est préparé à la greffe grâce à des traitements de chimiothérapie qui suppriment totalement l'ancienne moelle osseuse. Ainsi, le corps s'adapte aux cellules souches greffées qui vont fabriquer de la nouvelle moelle.

Il peut donc arriver que le receveur change de groupe sanguin, si les cellules greffées appartiennent à un autre groupe.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Ailleurs sur le web :

Sponsorisé par Ligatus