Scoliose : quand la colonne s'affole

Même si la scoliose, une déformation de la colonne vertébrale, est souvent détectée pendant la croissance, elle ne concerne pas que les enfants. Ce mal de dos touche aussi les adultes, il s'agit de la scoliose lombaire dégénérative : la colonne vertébrale n'arrive plus à se maintenir.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

La scoliose : une déformation de la colonne vertébrale

Marina Carrère d'Encausse et Fabien Doguet font le point en images sur l'anatomie de notre dos
Marina Carrère d'Encausse et Fabien Doguet font le point en images sur l'anatomie de notre dos

La scoliose est une déformation de la colonne vertébrale qui provoque une asymétrie des épaules ou du bassin et parfois des douleurs dans le dos. Elle concerne 3% des enfants et des adolescents.

La colonne (qu'on appelle aussi le rachis) est constituée de vertèbres empilées les unes sur les autres. Vue de profil, la colonne est courbée. Ce sont des courbures convexes et concaves physiologiques, elles sont parfaitement normales. En cas de scoliose, la colonne est déviée de manière permanente : elle est en torsion à cause d'une rotation des vertèbres les unes par rapport aux autres. Cette déviation peut avoir lieu dans les trois plans de l'espace (vers le haut ou le bas, vers la droite ou la gauche, vers l'avant ou l'arrière).

Dans environ 75% des cas, la cause de la scoliose est inconnue. On parle alors de scoliose idiopathique, qui est plus fréquente chez les filles (80% des cas). Elle survient surtout dans l'enfance et l'adolescence, mais elle peut aussi se déclarer à l'âge adulte. La scoliose peut également être la conséquence d'une malformation congénitale, ou consécutive à une maladie neuromusculaire, neurologie ou muscularie. Enfin, la scoliose peut être "lombaire dégénérative" et appraître chez les plus de 50 ans, notamment les femmes après la ménopause.

Les symptômes et le dépistage de la scoliose

Outre les douleurs et le préjudice esthétique que peut provoquer une scoliose, une insuffisance respiratoire peut survenir si les poumons sont comprimés par la déformation ou une insuffisance cardique en cas de scoliose thoracique sévère.

Pour être freinée, la scoliose doit être dépistée le plus tôt possible, par le pédiatre, le généraliste mais aussi par les parents. L'association Scoliose et partage propose un document pour mieux la dépister. Aujourd'hui, 95% des scolioses sont dépistées avec un angle inférieur à 30 degrés alors qu'ii y a 30 ans 80% l'étaient avec un angle supérieur à 30 degrés.

Corsets : comment sont-ils fabriqués ?

Le corset permet de stopper l'évolution de la scoliose
Le corset permet de stopper l'évolution de la scoliose

La kinésithérapie, importante dans la prise en charge

Si elles ne peuvent guérir la scoliose, les séances de kinésithérapie permettent de renforcer les muscles du thorax, d'amélioration la ventilation des poumons et de corriger les mauvaises postures adoptées pour compenser la déformation. C'est un complément important du traitement.

Les corsets, pour les formes moyennes à sévères

Pour redresser une scoliose, la plupart des patients doivent porter un corset. Et pour être sûr de son efficacité, le corset doit être réalisé sur mesure. Pour le fabriquer, il fallait auparavant beaucoup de temps, puisqu'il était nécessaire d'obtenir un moulage en plâtre du patient. Aujourd'hui les techniques de saisies numériques en 3D sont utilisées, ce qui est plus facile et plus précis.

Mannequins, mesures, découpes... tout rappelle la haute couture. Pourtant, tout se passe chez un prothésiste spécialiste des corsets orthopédiques. Pour les patients souffrant de scoliose, l'essayage du corset se fait allongé car le patient doit porter son corset toutes les nuits durant son sommeil.

Pour être plus efficace et moins douloureux, le corset doit être ajusté au plus près de la morphologie du patient. L'orthoprothésiste effectue les retouches à l'aide d'une scie sauteuse et d'une ponceuse. Pour s'assurer de l'efficacité de la correction, le patient doit réaliser une radio avec son corset. Souvent, les enfants atteints de scoliose portent un corset jusqu'à la fin de leur croissance.

 

Se faire opérer d'une scoliose

Attention, images de chirurgie : opération d'une scoliose
Attention, images de chirurgie : opération d'une scoliose

La chirurgie de la scoliose est souvent envisagée en dernier recours, en cas d'échec des corsets ou si le diagnostic a été porté tardivement. L'opération est lourde et très délicate. Elle est réalisée dans environ 1% des cas et est habituellement effectuée après la puberté. L'intervention consiste à réduire et stabiliser la colonne vertébrale grâce à des tiges métalliques fixées aux vertèbres.

À la fin de l'acte opératoire, les médecins procèdent à une greffe osseuse. Celle-ci va permettre la formation d'une sorte de gaine osseuse autour de la colonne, qui contribuera à son maintien dans la bonne position.

Cette greffe osseuse va entraîner une perte de flexibilité : le patient pourra se tenir bien droit mais aura des difficultés à se pencher ou à se tourner. Des inconvénients bien vite oubliés quand les souffrances du patient se dissipent après les suites opératoires.

La kinésithérapie en cas de douleurs

Les séances de kiné et le port d'un corset permettent d'arranger les choses dans la plupart des cas. Mais parfois il est nécessaire de recourir à la chirurgie.

Après son opération de la scoliose, Christine a recommencé à ressentir des douleurs. Pour les soulager, elle se rend chaque semaine chez un kinésithérapeute.

Adulte : quand la scoliose se déclare

En cas de scoliose, on constate une déformation de la colonne vertébrale dans les trois plans de l'espace : une torsion par rapport à l'axe de la colonne vertébrale, une inclinaison dans les plans frontal (sépare l'avant de l'arrière) et sagittal (sépare la gauche de la droite).

La scoliose de l'adulte, dite "scoliose dégénérative", touche spécifiquement les adultes après 50 ans. Elle est souvent causée par une défaillance dans le maintien de la colonne vertébrale : des disques qui n'amortissent plus les chocs, des muscles ou des ligaments fragiles, de l'arthrose...

Généralement, c'est le creux dans le bas du dos qui disparaît et provoque un basculement du buste vers l'avant. Dans cette position, il est difficile de se tenir debout ou de marcher, et surtout, cela provoque d'intenses douleurs dans le dos.