Pourquoi a-t-on la libido dans les chaussettes en hiver ?

Pour certaines personnes, l'hiver est un moment où la libido s’éteint avec une perte des moments d'intimité. Comment comprendre cette baisse de libido et comment y remédier ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Le syndrome de baisse de libido saisonnière existe et est reconnu comme une entité à part. Chez les personnes qui consultent pour des difficultés de désir sexuel, il faut aller chercher plusieurs causes possibles dont cette baisse saisonnière de la libido. 

Un syndrome fréquent 

Ce syndrome concerne près de 5 à 10 % des adultes. Ce ne sont pas de petits passages à vide que chacun ou chacune a pu avoir sur le plan sexuel mais de véritables pertes de libido, gênantes et non maîtrisables, durant toute la période automne-hiver avec un retour à une libido satisfaisante au printemps été. 

Qui est concerné ?

Les experts disent habituellement que cela concerne surtout les personnes de moins de 50 ans et surtout les femmes avant la ménopause

Il est probable que cela soit en fait présent quel que soit l’âge sauf qu'après la cinquantaine, c’est facilement confondu avec d’autres causes de baisse de libido (ménopause, événements de vie, problèmes de santé etc), c’est plus difficile à identifier mais cela existe probablement à tout âge. 

Le trouble affectif saisonnier 

Cette baisse de libido est rarement isolée. Les personnes qui ont une baisse de libido saisonnière ont très souvent d’autres symptômes qu’elles subissent systématiquement en période hivernale : une fatigue intense pouvant aller jusqu’à un état de léthargie, un sommeil qui devient très lourd avec un besoin de dormir très accru, une grande difficulté à se réveiller le matin, un moral bas, un appétit augmenté surtout pour le sucre et un besoin de se replier sur soi-même avec perte d’envie de voir les amis, la famille etc...

C’est ce qui s'appelle le trouble affectif saisonnier ou dépression à schéma saisonnier. C’est une entité qui est reconnue par le monde médical depuis plus de 20 ans et qui figure clairement dans le DSM qui est le manuel de référence de classification des troubles mentaux. 

Dans beaucoup de cas, la baisse de libido est le symptôme le plus visible et le plus gênant, surtout pour les personnes qui vivent en couple. 

Comment expliquer ce phénomène  ?

Toutes les explications neurophysiologiques ne sont pas connues pour bien comprendre ce phénomène. 

  • Certaines personnes semblent avoir une sensibilité neurobiologique excessive au changement de luminosité pendant la période hivernale. Cela pourrait donc surtout correspondre à une affaire de lumière qui perturbe la sérotonine et non de température.  
  • Ce sont également des personnes qui peuvent aussi très mal vivre les décalages horaires ou les changements d’heures. Probablement qu’il y a un dérèglement de leur horloge biologique de façon excessive.
  • Il y a même un médicament récent appelé Bremelanotide qui améliore la libido et dont l’effet principal est de stimuler les récepteurs qui sont habituellement stimulés par l’exposition à la lumière du soleil.  

Ce lien entre libido et luminosité est donc réel et mérite plus de recherches pour mieux le comprendre. 

Comment remédier  à ce trouble ?

Trois conseils simples  : 

  • Chercher la lumière . S’exposer le plus possible à la lumière du jour surtout en première moitié de la journée (sortir ou même se mettre près de la fenêtre) et si vous avez les moyens, investissez dans une lampe de luminothérapie. Vous en trouverez facilement de nos jours.
  • Faire de l’exercice physique même si c’est à minima, même si c’est faire des pas chez soi ou bouger ses membres comme de la gymnastique douce. Ne cherchez pas la performance mais simplement à bouger.
  • Écouter et suivre le rythme du sommeil et si besoin prendre de la mélatonine en fin de soirée pour réguler ce rythme de sommeil.  

Si malgré cela, la gêne reste grande, alors il faut consulter un médecin traitant pour vérifier qu’il s’agit bien d’un trouble affectif saisonnier et voir pour un traitement médical (certains antidépresseurs qui agissent sur le cycle du sommeil semble donner de bons résultats quand c’est nécessaire).

Difficultés pour le partenaire

Ces éléments contribuent à améliorer mais malheureusement cela peut ne pas suffire à retrouver une vie sexuelle harmonieuse dans un couple. En effet, les conséquences de cette baisse de libido saisonnière peuvent devenir elles-mêmes une cause de difficulté sexuelle.

Si dans un couple l’un des deux traverse une période de baisse de libido saisonnière, l’autre aussi la subit par ricochet . 

Les réactions les plus courantes chez les partenaires dans ce cas  sont les suivantes :  "Est-ce qu’il/elle m’aime vraiment ", "Est-ce qu’il y a une autre raison que la fatigue qui l’éloigne de moi ainsi ? ". D'autres interrogations font perdre la spontanéité entre les deux et viennent rajouter à la lourdeur de la situation, ce qui n’aide pas au retour de la libido.

Autres réactions classiques  : "Puisqu’elle/il a besoin d’être seul.e, d’accord, je vais la/le laisser tranquille, je vais m’occuper autrement " … donc je vais m’éloigner forcément . Ce qui vient rajouter à la baisse de la libido.

Des conseils pour ces couples   

  • Prendre conscience que c’est un phénomène connu d’ordre neuropsychique et non un problème lié à la relation dans le couple.
  • Ne pas chercher à retrouver la libido coûte que coûte, personne ne peut se forcer à avoir envie par simple volonté. En revanche garder le contact physique, les moments d’intimités non sexuelles, les gestes affectifs de tendresse, "les câlins ". Les études sexologiques montrent que les couples qui ont l’habitude d’avoir des contacts physiques (se prendre la main, se prendre dans les bras, se toucher, s’effleurer etc) ont plus de chances d’avoir une vie sexuelle régulière.
  • Parler de ce sujet à deux. Peu importe comment mais en parler permet de trouver une solution à deux, une sorte de compromis qui convient aux deux. Il y a des études passionnantes qui ont démontré que les couples qui ont une discordance de leur libido, ont plus de chances de trouver une solution lorsqu’ils la cherchent à deux que lorsque l’un des deux cherche tout seul.  
  • Charles.co
    Soignez vos problèmes sexuels maintenant avec Charles.