1. / Se soigner
  2. / Médicaments

Médicaments pédiatriques : adapter le traitement à l'enfant

Les enfants représentent 20 % de la population européenne, c'est-à-dire l'équivalent de 100 millions de personnes. Et pourtant il existe très peu de médicaments adaptés pour les soigner... Les médicaments pédiatriques présentent en effet des lacunes. L'Académie de pharmacie a d'ailleurs tiré la sonnette d'alarme à ce sujet.

Rédigé le , mis à jour le

Médicaments pédiatriques : adapter le traitement à l'enfant
Médicaments pédiatriques : adapter le traitement à l'enfant
Sommaire

Médicaments pédiatriques : le reconditionnement des médicaments

Avant d'être administrés aux enfants, les médicaments sont reconditionnés pour être adaptés à l'âge de l'enfant.

Dans certains services hospitaliers, près de 60 % des médicaments prescrits le sont hors autorisation de mise sur le marché, c'est-à-dire qu'ils n'ont pas été officiellement validés pour être administrés à des enfants. Cela signifie que l'on donne parfois aux enfants des médicaments originellement destinés aux adultes, mais qui seront coupés en 2 ou en 4.

Ce problème se pose assez peu pour la médecine de ville, en revanche à l'hôpital, la situation est beaucoup plus compliquée. En particulier dans certaines classes thérapeutiques comme les anticancéreux, les médicaments donnés en cardiologie ou pour les prématurés.

Le problème est avant tout économique. Le nombre de patients est trop faible pour que la fabrication de ces médicaments soit rentable pour les laboratoires pharmaceutiques. Conséquence : dans les hôpitaux, les soignants doivent souvent redoubler d'inventivité pour administrer les traitements aux enfants.

Ces dernières années, la situation s'est un peu améliorée : entre 2007 et 2011, 13 nouveaux médicaments pédiatriques sont arrivés sur le marché. C'est le résultat d'un règlement européen attribuant de nouvelles obligations aux firmes pharmaceutiques. Désormais, quand un laboratoire sollicite une autorisation de mise sur le marché pour un nouveau médicament adulte destiné à traiter une pathologie qui existe aussi chez les enfants, il est tenu de présenter des études faites sur les plus jeunes. Le but est d'inciter les laboratoires à développer davantage de traitements pédiatriques. En échange, ils obtiennent une prolongation de 6 mois du brevet protégeant leur nouvelle molécule.

L'autre raison pour laquelle la situation évolue si lentement, c'est la difficulté à réaliser des essais cliniques chez les enfants. Ces tests chargés d'évaluer l'efficacité ou la tolérance d'un traitement sont très encadrés et très coûteux pour les labos.

Médicaments pédiatriques : les formes galéniques

Petite revue des médicaments pédiatriques et conseils d'utilisation

Une fois que l'on réussit à mettre au point un médicament spécifique pour les enfants, il reste encore à trouver la bonne forme et le mode d'administration adaptés (cuillère, pipette, gélule…). C'est ce qu'on appelle la formulation galénique. Une étape capitale car elle permettra de garantir l'observance du traitement et donc la guérison du patient.

Dans ce domaine, chaque laboratoire pharmaceutique fait comme il veut. Il existe donc toutes sortes de formes de médicaments pour enfants et les parents sont souvent perdus.

Il faut savoir que l'Agence européenne du médicament préconise des formes galéniques spécifiques en fonction de l'âge de l'enfant. Mais ces recommandations sont encore peu suivies par les industriels du médicament.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :