Levothyrox ancienne formule : distribution prolongée jusqu’à 2021

Levothyrox ancienne formule : distribution prolongée jusqu’à 2021

Sa distribution devait s’arrêter à la fin du mois de septembre, les autorités viennent de prolonger l’ancienne formule du Levothyrox jusqu’à fin 2021. Plusieurs associations réclamaient cette prolongation, estimant que ni la nouvelle formule du Levothyrox commercialisée par le laboratoire Merck depuis 2017, ni aucun des autres médicaments comparables récemment mis sur le marché, ne convenaient à certains patients.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Une victoire pour les associations

«C’est une victoire, et un immense soulagement». C’est dans ces termes que l’AFMT (Association Française des malades de la thyroïde) a salué dans un communiqué la décision de la Direction générale de la Santé (DGS).

A LIRE AUSSI : Levothyrox : "J'avais vraiment la sensation de mourir"

A l'issue d'un comité de suivi tenu le 6 juillet au ministère de la Santé, "l'ANSM a demandé aux laboratoires Merck de tout mettre en oeuvre pour maintenir la spécialité Euthyrox en France au-delà de septembre 2020. (...) Les laboratoires Merck ont répondu favorablement à cette demande. Ainsi le maintien d'Euthyrox en France se poursuivra-t-il en 2021", explique la Direction générale de la santé (DGS) dans un courrier daté de vendredi, diffusé par l'Association française des malades de la thyroïde (AFMT).

Jointe par nos confrères de l'AFP, la DGS a confirmé l'envoi de ce courrier.

Levothyrox : histoire d’une volte face

Selon l'AFMT, il s'agit d'un "changement radical de position" des autorités sanitaires, car à l'issue du comité de suivi du 6 juillet, le ministère qualifiait la fin de la distribution de l'Euthyrox en septembre d'"irrévocable" et évoquait seulement la nécessité "d'accompagner l'arrêt de distribution de ce médicament".

A LIRE AUSSI : Crise du Levothyrox : "On fait du bricolage !"

Pour rappel, l’ANSM a réalisé plusieurs analyses de la nouvelle formule du Levothyrox. En juin 2019, l’agence du médicament conclut dans un rapport que le passage à la nouvelle formule du médicament n'a pas engendré de «problèmes de santé graves».

Pourtant un an plus tard, la justice tranche en faveur des patients. Déboutés en première instance, plus de 3.000 utilisateurs de la nouvelle formule du Levothyrox qui se plaignaient de nombreux effets secondaires ont obtenu en appel la reconnaissance d'un manque d'information du fabricant Merck et une modeste indemnisation au titre du préjudice moral.

A LIRE AUSSI : Levothyrox : "L’essentiel c’est d’être reconnues comme des victimes"

Au premier trimestre 2020, environ 95.000 patients étaient encore traités avec cette ancienne formule, "soit 3,1% des 3 millions de patients traités par lévothyroxine", le principe actif de ce médicament.