Interactions médicamenteuses : un problème de sur-prescriptions chez les seniors ?

Mon père, âgé de 88 ans, prend une quinzaine de médicaments par jour. Le risque n'est-il pas plus important que le bénéfice ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Dr Judith Cohen Bittan, gériatre :

"Quand on prend les patients de plus de 80 ans, ils ont en moyenne cinq maladies. Donc qui dit cinq maladies, dit au moins cinq médicaments. Aujourd'hui les médecins sont bien sensibilisés pour essayer de réduire au maximum le nombre de traitements. Quinze médicaments c'est beaucoup. Il faut toujours essayer de voir quel est le bénéfice et le risque pour chaque traitement, voir s'il y a des associations qui sont dangereuses…

"À l'hôpital, on a des alertes sur les interactions médicamenteuses, ce qui aide beaucoup pour éviter de grosses interactions médicamenteuses. Quinze médicaments, c'est beaucoup. Il y a forcément des interactions. Mais il y a des interactions que l'on connaît et dont on sait que parfois il faut prendre le risque car c'est le rapport bénéfice/risque qui l'emporte. Les patients âgés en France ont beaucoup de médicaments et sont probablement trop traités. Il faut donc continuer à faire le ménage dans les médicaments."