Rhume : pourquoi vous ne devez pas vous ruer sur les médicaments

Les médicaments contre le rhume ne sont pas dépourvus de risque pour la santé et n’ont pas démontré leur efficacité, alerte l’Agence du médicament. Elle rappelle aussi qu’un rhume passe en général tout seul en 7 à 10 jours.

Rédigé le
Rhume : pourquoi vous ne devez pas vous ruer sur les médicaments
© Egoreichenkov Evgenii / Shutterstock

Actifed Rhume, Dolirhume, Rhinadvil Rhume... Ces médicaments décongestionnants vendus sans ordonnance contre le rhume ne sont pas anodins et entraînent des risques d'effets indésirables graves, rappelle le 17 décembre l'Agence du médicament (ANSM).  

Infarctus et AVC

"Largement utilisés pour le traitement des symptômes liés au rhume, les vasoconstricteurs (Actifed Rhume, Humex Rhume, Rhinadvil Rhume...) exposent à un risque d'effets indésirables dont certains sont rares mais très graves, tels que des infarctus du myocarde ou des accidents vasculaires cérébraux", souligne l'ANSM. 

Respecter la posologie et les règles de bon usage

Les autorités sanitaires mettent régulièrement en garde contre un mauvais usage de ces médicaments très connus du grand public. "Un vasoconstricteur est un médicament qui vise à décongestionner le nez" et qui contient également "un antalgique (paracétamol, ibuprofène) ou un antihistaminique", explique l'ANSM.

"Certains de ces médicaments, sous forme de comprimés et à base de pseudoéphédrine, sont accessibles sans ordonnance. Aussi, pensez à vérifier que vous pouvez prendre ce médicament et respectez les règles de bon usage", conseille cette autorité, responsable de la sécurité des médicaments. 

L'ANSM rappelle qu'il faut strictement respecter la posologie, ne pas dépasser cinq jours de traitement, ne pas associer ces médicaments avec un autre vasoconstricteur ou un autre médicament contenant du paracétamol, de l'ibuprofène ou un antihistaminique. 

Déconseillés chez les femmes enceintes et allaitantes

Ces médicaments ne doivent en outre pas être utilisés chez les moins de 15 ans. Ils sont aussi fortement déconseillés pendant toute la grossesse et ne doivent jamais être utilisés à partir de la fin du cinquième mois lorsqu'ils comportent de l'ibuprofène. "En cas d'allaitement, les vasoconstricteurs sont strictement interdits", ajoute l'ANSM. 

"Aucune preuve d’une grande efficacité"

Dans un rapport commun publié l'an passé, les Académies de médecine et de pharmacie avaient également attiré l'attention sur ces médicaments et souligné qu'"aucun traitement du rhume de l'adulte n'a réellement fait preuve d'une grande efficacité". "Le rhume disparaît spontanément au bout de 7 à 10 jours sans traitement", rappelle d'ailleurs l'ANSM. 

Ces dernières années, les ventes de médicaments vasoconstricteurs contre le rhume ont considérablement diminué. Entre l'hiver 2016-2017 et l'hiver 2019-2020, elles ont chuté de 46 %, passant de 7,5 millions de boîtes vendues à 4 millions, selon l'ANSM. 

Les médicaments contre le rhume sont-ils dangereux ?
Les médicaments contre le rhume sont-ils dangereux ?  —  Magazine de la Santé

A lire aussi : Un rhume, ça se soigne ?