Pourquoi il faut éviter le pain de mie industriel

Près de 9 Français sur 10 consomment régulièrement du pain de mie, un incontournable du petit déjeuner. Avec ou sans croûte, blanc ou aux graines, ultra moelleux ou longue conservation… Quels ingrédients se cachent dans ces sachets  ?

Maroussia Renard
Rédigé le

"Il y a 14 ingrédients dans ce pain de mie là et si on prend au hasard celui-ci, on en compte 12. C’est un produit ultra-transformé. Le point noir c’est beaucoup d’additifs qui, consommés en quantité régulière et de manière importante, sont mauvais pour la santé… cela favorise la perméabilité de la barrière intestinale, va augmenter l'inflammation de vos intestins et peut provoquer des maladies chroniques", explique Alexandra Retion, diététicienne. 

Privilégier un pain de mie boulanger ou maison

Il y a encore trop d’additifs pour rendre le pain de mie plus moelleux et le conserver plus longtemps. Heureusement d’autres ingrédients peu recommandables ont disparu de ces pains de mie emballés. 

"Je trouve quand même que les industriels ont fait des efforts, notamment au niveau du sirop de glucose-fructose, on en trouve de moins en moins. Il n'y a plus de pain de mie avec du sucre blanc et puis plus d’huile de palme, maintenant, ils utilisent de l’huile de colza, qui est bien plus intéressante au niveau nutritionnel", commente Alexandra Retion. 

Pour avoir la garantie d’un pain de mie fabriqué uniquement avec des ingrédients naturels, le mieux est encore d’aller chez son boulanger. Thierry Rabineau livre ses secrets. 

"On travaille avec de la farine bio, du sucre, des œufs, du beurre, de la levure, du sel et du lait", explique  Thierry Rabineau. 

Au total, seulement 7 ingrédients et aucun additif. 

Le secret d'un bon pain de mie

"On ne pétrit qu’en première vitesse, plus on pétrit rapide, plus on insuffle de l’air, donc on va avoir un pain de mie très développé, ça ne va pas être que de l’air, nous vendons donc plus de matière que d'air", confie Thierry Rabineau.  

Le temps est le maître mot d’un pain de mie artisanal. Une fois pétrie, la pâte doit reposer une première fois avant d’être façonnée. Puis les pâtons vont encore patienter dans leur moule jusqu’au lendemain. 

"On va avoir ce qu’on appelle nous, une fermentation lente, ce qui va développer tous les arômes", explique Thierry Rabineau.

Dernière étape, la cuisson… 20 minutes à 240 degrés. Le résultat est bien loin du pain de mie industriel.   

Ne pas en consommer tous les jours

"On n'est pas du tout sur les mêmes couleurs, on a une croûte, là il n'y en a pas… Quand on touche, celle-là est beaucoup plus légère que celle-là. Celle-ci est grasse, elle marque, ici on voit que ça rebondit, là on sent le beurre… là on sent une pâte qui ne contient que des exhausteurs de goût", constate Thierry Rabineau.  

Cette qualité a évidemment un prix, ce pain de mie coûte presque deux fois plus cher que la version industrielle.

Qu’il vienne du supermarché ou de chez le boulanger, il n’est pas recommandé de manger du pain de mie tous les jours.

Mieux vaut consommer du pain ordinaire, qui ne contient ni gras, ni sucre ajouté

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !