Médicaments et pamplemousse : pourquoi faut-il se méfier ?

Au cours des traitements de chimiothérapie, vous pouvez manger de tout... ou presque. Attention au pamplemousse, qui interagit avec les médicaments et qu’il faut donc éliminer. Minute Docteur vous explique pourquoi.

Camille Leclercq
Rédigé le
MD se méfier du pamplemousse ?
Faut-il se méfier du pamplemousse ?MD se méfier du pamplemousse ?  —  Le Mag de la Santé - France 5

Le pamplemousse est une des stars de l’hiver. Il est bourré de vitamines et apprécié pour ses propriétés antioxydantes. Pourtant, cet agrume cache bien son jeu parce qu'il peut s’avérer toxique.

Une enzyme qui empêche le foie de faire son travail

Attention aux liaisons dangereuses avec certains médicaments et notamment des traitements anti-cancéreux. 

Voici pourquoi : le foie est l’organe qui sert de station d’épuration. Il nettoie le sang et élimine donc les résidus de médicaments de l'organisme.  

Problème : la chair et les pépins du pamplemousse contiennent une enzyme qui empêche le foie de faire son travail avec certains médicaments.

Boire deux à trois verres de jus de pamplemousse suffirait à enrayer la machine.

Baisse de l’efficacité ou toxicité du médicament

Les médicaments ne perdent pas leur efficacité, bien au contraire, leur concentration augmente. Ils sont donc plus actifs.

Cela pourrait être une bonne nouvelle mais bien au contraire : les médicaments deviennent surtout plus toxiques et les effets indésirables apparaissent. Pour les traitements anti-cancéreux, il s’agit de diarrhées, de nausées, d’alopécie voire même… d'hémorragie.

Alors même si la vie sans pamplemousse est moins rose, il vaut mieux s’en passer. Il y a toujours le jus d’orange, et lui, vous pouvez en boire, sans crainte ! 

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !