1. / Maladies
  2. / Peau

Afrique : les albinos persécutés

En Afrique, et notamment au Malawi, les personnes atteintes d'albinisme sont en danger de mort. Considérés comme des fantômes, les albinos sont victimes de croyances et de superstitions locales. Explications.

Rédigé le

Afrique : les albinos persécutés

"Les albinos sont un groupe en danger, menacés de disparition méthodique si rien n'est fait pour mettre un terme aux atrocités", cette phrase a été prononcée lors d'une conférence de presse au Malawi par Ikponwosa Ero. Experte à l'ONU, elle connaît bien le triste sort réservé aux albinos d'Afrique car Ikponwosa Ero est elle-même albinos.

L'albinisme est causé par un défaut de production de mélanine. La mélanine donne la couleur de notre peau, de nos cheveux et de nos yeux. Elle contribue aussi au développement de notre système nerveux visuel et de notre rétine.

Les albinos du Malawi menacés par la sorcellerie

Les albinos du Malawi sont en danger car ils sont considérés comme des fantômes. Ils sont victimes de croyances et de superstitions locales. On leur attribue des pouvoirs magiques. Leurs organes, leurs os peuvent être par exemple broyés puis utilisés dans des potions par des guérisseurs, des sorciers pour proférer richesse et pouvoir.

Certains pensent que faire l'amour à une albinos permettrait de guérir du sida. D'autres pensent que manger le sexe d'un albinos donnerait fortune, succès et chance. Pendant les élections présidentielles, les agressions augmentent car chaque candidat veut remporter les élections à n'importe quel prix. Et s'il faut tuer ou arracher le membre d'un albinos pour remporter l'élection, ils n'hésitent pas.

Trafic d'organes et de membres d'albinos, un business en expansion

Selon la Croix-Rouge, en Afrique de l'Est, un bras d'albinos rapporte 2.000 dollars et son corps peut rapporter jusqu'à 75.000 dollars. Dans des pays où le salaire mensuel est de 30 dollars, certaines personnes n'hésitent pas à s'adonner à ces actes de cruauté.

Non seulement il s'agit d'une chasse aux sorcières, mais les albinos souffrent aussi de pauvreté, c'est la double peine pour cette population. Ils vivent isolés parce qu'ils sont rapidement repérés, dans la peur et dans la crainte d'être enlevés, mutilés ou pire, puisque parfois la mort les attend. 

Selon l'association canadienne Under the Same Sun, qui mène plusieurs campagnes de sensibilisation pour améliorer la vie des albinos en Afrique, depuis la fin 2014, la police du Malawi a enregistré 65 agressions, enlèvements ou meurtres d'albinos. Et ces chiffres sont probablement sous estimés car les victimes ou leur famille n'osent pas porter plainte par peur de représailles.

Madame Ero, experte de l'ONU, a ainsi déclaré : "Dans le contexte actuel, les personnes atteintes d'albinisme sont prises dans une spirale de peur et de pauvreté. Beaucoup ne dorment pas paisiblement et restreignent leur déplacement". Et ces pratiques vont au delà des frontières du Malawi. Au Cameroun, Sénégal, Tanzanie, Zambie, Afrique du Sud… du nord au sud, de l'est à l'ouest du continent africain, les croyances et les superstitions sur les albinos ont la dent dure et cela aboutit à des situations dramatiques.

Les enfants albinos en première ligne

Mawazo Simon, 5 ans, tentative d'arrachage de la face. Adam Roberts, 13 ans, doigts coupés et bras tailladé... Les enfants albinos sont les premières victimes de ces actes de torture. Ils sont les premières cibles parce que leur innocence est considérée par les sorciers comme un atout, comme une puissance supplémentaire.

Dans certaines zones rurales de Tanzanie, les albinos sont même tués juste après leur naissance car les enfants sont associés aux créatures du diable. Et quand ils survivent, leur vie est courte. L'espérance de vie d'un albinos en Tanzanie est de 30 ans contre 60 pour le reste de la population.

La lutte contre la chasse aux albinos

Des associations et des pays essaient tout de même de lutter contre cette chasse aux albinos. Certains pays comme la Côte d'Ivoire ou encore le Cameroun essaient de mener des actions pour intégrer les albinos en organisant notamment des concours de miss Côte d'Ivoire.

Et il y a aussi les publicitaires, les milieux de la mode, du mannequinat qui n'hésitent pas à mettre sur leurs affiches des albinos. C'est ainsi que Thando Hopa ou encore Shaun Ross qui est le premier mannequin albinos sont devenus des égéries de la mode. Cela ne résout pas tous les problèmes des albinos d'Afrique mais c'est une petite avancée.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr