Hallux valgus : quand l'opération est la seule solution

Lorsque la douleur au pied est très forte et que vous avez du mal à marcher, la chirurgie de l'hallux valgus, aussi appelé oignon, est la seule solution.

Maroussia Renard
Rédigé le

Les seules chaussures qu’elle supporte sont les chaussons. Lilas souffre d’un hallux valgus depuis plus de 10 ans et la douleur est devenue insupportable. 

"Dernièrement je ne pouvais plus ni me chausser, ni marcher, j’avais très mal, j’avais des douleurs au bout d’un quart d’heure, j’étais obligée de m’asseoir. J’avais des crampes qui me faisaient très mal et ça me lançait la nuit aussi. Donc j’ai pris cette décision de me faire opérer"
, explique Lilas.   

Une anesthésie loco-régionale

Lilas s’est faite opérer du pied droit il y a 15 jours. Aujourd’hui, c’est au tour du pied gauche. La déviation de l’os est sévère.

"Il y a une grosse déformation avec un os qui s’est beaucoup déplacé. Tout ce qui dépasse ça n’est pas une excroissance osseuse, c’est simplement la tête de l'os qui a glissé. Donc l’opération consiste à remettre la tête en bonne position", explique le Dr Wilfrid Graff, chirurgien orthopédiste au groupe hospitalier Diaconesses Croix Saint-Simon.   

L’intervention se déroule sous anesthésie loco-régionale, c'est seulement le pied qui est endormi à partir de la cheville.

Sectionner l'os puis le remettre droit

Le chirurgien commence par inciser la face interne du pied. La première étape consiste à libérer l’os de toutes les adhérences qui se sont créées à cause de la déformation.

"On enlève un petit morceau de la capsule, le sac qui entoure l’articulation, et qui a été distendu par la déformation", commente le Dr Wilfrid Graff. Une fois tous les tissus disséqués, le chirurgien peut exposer l’os pour le découper selon un tracé particulier.    

Le chirurgien se sert d’une scie oscillante dont les vibrations permettent de couper l’os. A l’aide d’une pince et à la force de son poignet, il replace ensuite l’os qui était dévié, dans le bon axe. 

Une vis pour maintenir l’os

Le chirurgien doit maintenant maintenir l’os en place. "On met une vis pour que l’os tienne dans la bonne position, le temps de sa consolidation, c’est-à-dire environ 45 jours", précise le Dr Wilfrid Graff.

La prochaine étape est la correction de la déviation du gros orteil. Le chirurgien réaligne la première phalange puis la fixe dans la bonne position avec une vis. Maintenant que l’hallux valgus est corrigé, il passe aux finitions.

"C’est comme si on mettait un petit coup de rabot sur l’os. Le but est d’avoir une surface bien lisse, on râpe bien pour qu’il n'y ait pas d’aspérités sous la peau. Initialement, c’était complètement tordu et maintenant il y presque un petit écart et surtout un bon alignement", conclut le Dr Wilfrid Graff.

Quelles suites opératoires ?

L’opération se termine par un pansement très volumineux pour bien protéger le pied sans pour autant le comprimer.

Dans les suites opératoires, il faut absolument que les patients restent allongés le plus possible avec le pied très en l’air pendant une semaine, car l’œdème est l’ennemi du pied. Et l'œdème qui se forme la première semaine peut persister pendant trois à six mois. Plus la personne est "sage" la première semaine, plus l'œdème dégonflera vite par la suite.

Lilas sortira de l’hôpital dans quelques heures. Elle pourra remarcher presque normalement avec des baskets d’ici huit jours.