Covid : faut-il s’attendre à de nouveaux variants cet hiver ?

Selon l'Agence européenne des médicaments, de nouveaux variants du coronavirus pourraient apparaître d’ici quelques semaines. Les vaccins existants devraient cependant protéger des formes graves de la maladie.

Muriel Kaiser avec AFP
Muriel Kaiser avec AFP
Rédigé le
Il n'est "pas exclu" qu'émergent cet hiver de nouveaux variants se rapprochant du premier variant d'Omicron
Il n'est "pas exclu" qu'émergent cet hiver de nouveaux variants se rapprochant du premier variant d'Omicron  —  Shutterstock

Doit-on se préparer à une nouvelle vague d’épidémie de Covid-19 avec des variants émergeants ? L’Union européenne se prépare en tout cas à lancer une campagne de rappel de vaccination en prévision de l’hiver. 

Ces rappels se feront avec les vaccins originaux, utilisés depuis le début de la vaccination, ainsi que les vaccins adaptés contre le variant Omicron, approuvés jeudi 1er septembre par l’Agence européenne du médicament (EMA). Celui-ci cible le sous-variant BA.1. 

À lire aussi : Covid : deux vaccins mis à jour cibleront désormais Omicron

Les vaccins ciblés réservés aux plus vulnérables

Ces vaccins adaptés à Omicron seront en grande partie réservés aux personnes vulnérables telles que les personnes âgées, les femmes enceintes et les travailleurs du secteur de la santé, a souligné le chef de la stratégie vaccinale de l'EMA, Marco Cavaleri.

La plupart des gens recevront les vaccins originaux, "toujours capables de protéger contre la forme grave de Covid-19 et la mort", même s'ils sont moins efficaces pour empêcher une contamination, a-t-il expliqué. Par ailleurs, il n'est "pas exclu" qu'émergent cet hiver de nouveaux variants se rapprochant du premier variant d'Omicron. 

Bientôt, des vaccins contre BA.4 et BA.5 ?

Un nouveau vaccin Pfizer, visant les sous-variants BA.4 et BA.5 – actuellement dominants dans le monde – devrait être autorisé à la mi-septembre. Un vaccin similaire de Moderna est également en préparation, selon Marco Cavaleri.

Pour autant, les personnes "ne devraient pas attendre un vaccin spécifique", a-t-il déclaré, avant de conclure : "il pourrait y avoir un tout nouveau variant émergent que nous ne sommes pas en mesure de prédire aujourd'hui".

Covid : la difficile prise en charge du PIMS chez les enfants
Covid : la difficile prise en charge du PIMS chez les enfants  —  Le Magazine de la Santé - France 5

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !