1. / Bien-être - Psycho
  2. / Beauté, soins du corps
  3. / Bronzage

Attention aux crèmes solaires bio qui protègent parfois mal contre le soleil

UFC Que Choisir vient d’actualiser son guide des protections solaires pour enfants. Contre toute attente, les produits chers ou bio ne sont pas forcément les meilleurs…

Rédigé le

Attention aux crèmes solaires bio qui protègent parfois mal contre le soleil
© Fotolia

C’est bientôt les grandes vacances, et vous vous apprêtez sûrement à aller faire vos courses d’été… Si vous partez dans un endroit chaud, la crème solaire est la première chose dont vous devez vous soucier. Mais attention, toutes ne se valent pas ! Aussi, pour guider les consommateurs, l’association UFC-Que Choisir a actualisé sa liste de protections solaires en fonction de leur efficacité et de leur nocivité. Le 20 juin, elle a publié dans son magazine les résultats d’un tout nouveau test.

Perturbateurs endocriniens et faible protection

Surprise : la crème à vaporiser Lidl, "Cien Sun Spray solaire enfant 50+", est classée comme la meilleure des 20 produits analysés, alors qu’elle ne coûte que 7 euros. On est bien loin de la crème "Bariésun 50+ spray enfants", de la prestigieuse marque Uriage, qui se vend à 18 euros et contient plusieurs perturbateurs endocriniens. Certains produits onéreux sont toutefois bien placés dans le classement. C’est le cas de la protection "Idéal soleil 50+ spray douceur enfants" de Vichy, à 16 euros, et "50+ enfants Anthelios Dermo-Pediatrics" de La Roche-Posay, 16,50 euros.

Autre surprise de cette liste : les crèmes et sprays bio sont plutôt mal notés. En cause, un faible filtre des UVA. En clair, si ces produits ne contiennent aucun perturbateur endocrinien, ils protègent peu contre le cancer de la peau. C’est le cas, par exemple, du spray "Nature Sun 50 enfants spray solaire" d'Acorelle. Enfin, l’UFC-Que Choisir évoque la présence de nanoparticules de dioxyde de titane et d’oxyde de zinc dans plusieurs produits testés.

Rappelons qu’aucune crème solaire ne protège à 100% des UVA et UVB, même si toutes sont efficaces contre le vieillissement prématuré de la peau. Les appellations "écran total" et "indice 60" sont donc interdites. La meilleure protection reste, logiquement, d’éviter de s’exposer aux heures les plus chaudes, et de se couvrir. N’oubliez pas : 70% des cancers de la peau sont liés à une exposition excessive au soleil.

Voir aussi sur Allodocteurs.fr