Rougeurs : un traitement local à vie ?

Peut-on appliquer un traitement local (crème) à vie ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Réponses du Pr. Patrice Morel, dermatologue à l'hôpital Saint-Louis (Paris) :

"En règle générale, au stade de rosacée vraie, c'est-à-dire de boutons, le traitement c'est deux à trois mois d'antibiotiques. On prend les cyclines par voie orale. Ces antibiotiques sont assez bien supportés et sans grand danger. Il faut juste se méfier du soleil. Dès le début mais progressivement pour des problèmes de tolérance, on associe à ce traitement un traitement local notamment par des dérivés du métronidazole et/ou des peroxydes de benzoyle. À partir d'un mois, ce traitement va pouvoir être pris tous les soirs.

"Il va être poursuivi très longtemps. Ce traitement empêche la plupart du temps les récidives quand on arrête l'antibiotique. Il faut donc continuer ce traitement local pendant six mois, pendant un an tous les soirs. Ensuite, un soir sur deux pendant un an. Puis, un soir sur trois pendant un an... et enfin, un soir sur quatre pendant un an. La tolérance est alors parfaite. C'est une façon d'éviter à nouveau le stade de boutons et à nouveau le traitement antibiotique. Dans l'immense majorité des cas, des patients se plaignent que le traitement ne marche pas car ils ont arrêté le traitement local quand on a arrêté l'antibiotique."

En savoir plus :

Questions/réponses :

* Réponses du Pr. Patrice Morel, dermatologue à l'hôpital Saint-Louis (Paris)