Infarctus : le cholestérol toujours coupable ?

Le cholestérol est-il toujours coupable ? Est-il vrai que l'on peut avoir fait un infarctus sans s'en être rendu compte ? Suite à une agression, un ami a fait un infarctus. Est-ce courant ? Un gros stress peut-il être un déclencheur ? Victime d'un infarctus avec la pose de quatre stents, je n'ai pas eu les symptômes "normaux" mais seulement des maux de ventre. Est-ce fréquent ?

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le , mis à jour le

Les réponses avec le Pr. Gérard Helft, cardiologue à l'hôpital La Pitié-Salpêtrière (Paris) :

"Non, pas toujours mais dans la grande majorité des cas, il existe effectivement un excès de cholestérol dans le sang et il faut traiter cette hypercholestérolémie.

"En fait, même s'il n'y a pas d'hypercholestérolémie, c'est-à-dire d'excès de cholestérol dans le sang, on donne des médicaments pour diminuer le cholestérol pour éviter qu'il ne s'incruste dans l'artère coronaire.

"On peut faire un infarctus sans s'en rendre compte, cela arrive, ce n'est pas très fréquent. C'est plus fréquent chez les patients qui sont diabétiques.

"Faire un infarctus suite à une agression est relativement rare mais qui malheureusement survient. Les gros stress peuvent entrainer des infarctus. En général, il y a des facteurs prédisposants, des facteurs de risque en amont.

"Ce n'est pas très fréquent, mais il y a parfois des symptômes digestifs qui peuvent mimer, qui peuvent ressembler et faire croire à une douleur digestive alors qu'il s'agit d'un infarctus. C'est un diagnostic difficile, c'est l'électrocardiogramme qui permet de faire la différence. Donc il faut se méfier des douleurs digestives, inhabituelles surtout.

"Difficile de donner un âge précis mais à partir de 45-50 ans, la prise en charge des facteurs de risque est de plus en plus importante.

"On préconise même de faire une prise de sang pour savoir s'il y a du diabète ou un excès de cholestérol plus jeune, dès 20-25 ans."

En savoir plus :