Appel à volontaires : devenez « nutrinaute »

La santé est-elle dans votre assiette ? L'étude NutriNet-Santé, programme de recherche public, a besoin de volontaires supplémentaires pour mieux décrypter les liens entre l'alimentation et la santé. Après les cinq premiers questionnaires d'inscription, il y en a au maximum un par mois n'exigeant pas plus d'une vingtaine de minutes.

Géraldine Zamansky
Rédigé le

Participez à l'Etude NutriNet-Santé

Il suffit d'avoir plus de 18 ans et un accès Internet avec une adresse e-mail personnelle. Telles sont les seules conditions à remplir pour aider chercheurs et médecins à mieux comprendre en quoi le contenu de notre assiette peut avoir des effets protecteurs ou au contraire délétères sur notre état de santé.

Bien sûr, certains liens sont déjà célèbres comme l'excès de consommation de mauvais cholestérol qui abîme les artères. Mais il reste à élucider précisément les liens entre notre alimentation et le cancer, certaines maladies articulaires, la migraine, l'asthme ou même les pertes des capacités du cerveau au fil des décennies.

Toutes les données rassemblées sont totalement anonymes, au-delà du tout petit cercle des responsables de l'étude, qui respectent de strictes règles de confidentialité. Ils appartiennent tous à des structures de recherche publiques (Inserm, Inra, Cnam, université Paris 13) et leurs résultats seront uniquement utilisés à des fins scientifiques, sans mentionner le moindre résultat individuel.

Ainsi rassuré, chacun peut devenir un "nutrinaute" sur le site Etude-nutrinet-sante.fr. Il suffit de commencer par remplir en trois petites semaines cinq questionnaires sur son mode de vie, son état de santé, son activité physique et ses habitudes alimentaires. Ensuite, pas plus d'un questionnaire par mois d'une vingtaine de minutes ! Le tout pour constituer "un outil exceptionnel, unique au monde, pour la recherche, la surveillance et l'évaluation dans le domaine des relations entre la nutrition et la santé", souligne l'équipe coordonnée par le Pr. Serge Hercberg.

Deux ans et demi après le début de l'étude, mi-janvier 2012, 211 629 personnes ont d'ores et déjà accepté de participer. L'objectif est d’en rassembler 500 000. Avec si possible une bonne représentation de toutes les régions. D'où un appel un peu plus spécifique aux habitants de Champagne-Ardenne, Picardie, Nord-Pas-de-Calais, Limousin, Corse ainsi que des DOM-TOM et collectivités d'Outre-Mer. Mais bien sûr, tout le monde est bienvenu. Avec visiblement un premier bénéfice évalué par les "nutrinautes" déjà engagés : le simple fait d'être ainsi suivis et sensibilisés sur les questions alimentaires les encourage à améliorer leurs habitudes !

Pour en savoir plus

Pour ne manquer aucune info santé, abonnez-vous à notre newsletter !