1. / Alimentation

Ramadan : comment concilier jeûne et santé ?

Le ramadan débute ce week-end en France et dans de nombreux pays musulmans. Pendant un mois, les musulmans pratiquants devront s'abstenir de manger, de boire et d'avoir des relations sexuelles du lever au coucher du soleil. En période estivale, comme c'est le cas cette année, les musulmans jeûnent près de 18 heures par jour, ce qui n'est pas sans conséquence sur l'organisme. Pour ne pas mettre sa santé en danger tout en respectant sa pratique, voici quelques conseils.

Rédigé le , mis à jour le

Ramadan : comment concilier jeûne et santé ?
Ramadan : comment concilier jeûne et santé ?

Eviter la déshydratation

Ne pas boire pendant près de 18 heures, c'est sans nul doute ce qui présente le plus de risques pour la santé. Le Dr Brigitte Danchin, nutritionniste conseille à ses patients "de manger salé au moment de la rupture du jeûne. Cela permet de maintenir l'eau dans l'organisme et d'éviter la déshydratation".

Autre astuce, boire des eaux pétillantes salées. "Il faut bien lire les étiquettes car certaines eaux contiennent plus de sel que d'autres".

Pour ce médecin, il est important de continuer à s'hydrater régulièrement et tranquillement. "Se jeter sur 3 litres d'eau d'un coup ne sert à rien. Il faut boire de manière fragmentée au moment du coucher du soleil et avant son lever".

Faire deux repas

Pour les musulmans, le jeûne a lieu entre 4h du matin et 22h (cette tranche horaire évolue tout au long du mois en fonction du lever et du coucher du soleil).  Même si cela laisse peu de place à un petit déjeuner, il est important de ne pas faire abstraction de ce repas.

"Je peux comprendre que faire un petit déjeuner à 3h ne mobilise pas les foules mais pour l'organisme c'est important car c'est ce qui permet de tenir pendant le jeûne. Il faut faire un petit déjeuner brunch avec des céréales, du pain ou des gâteaux de riz pour avoir des féculents. Pour les protéines, je conseille du blanc de poulet ou du saumon. Les fruits de saison doivent aussi faire partie du menu. Et enfin, ne pas oublier de s'hydrater".

Ne pas abuser des pâtisseries

Le ramadan est un mois festif où les repas du soir ressemblent à des festins. Cornes de gazelle, zlabias (dont le principal ingrédient est le sucre), makrout, etc. Si ces pâtisseries mettent l'eau à la bouche, elles sont à consommer avec modération. "Il faut faire particulièrement attention aux pâtisseries car qui dit sucre consommé en grande quantité dit stockage de graisse plus important et forcément prise de poids". Pour éviter ce cercle vicieux, le message est le même, période de ramadan ou pas : il faut éviter de manger trop sucré et trop gras.

Le repas idéal

"Des légumes, des protéines, des féculents, des fruits et de l'eau pétillante", rappelle le Dr Brigitte Danchin. Autres conseils délivrés par la nutritionniste, "il ne faut pas rompre le jeûne brutalement en se ruant sur tout ce qui donne envie mais au contraire il est primordial de manger tranquillement et surtout ne pas oublier de boire pour s'hydrater".

Ménager sa santé

Femmes enceintes, allaitantes, personnes âgées, malades, toutes ces personnes à la santé fragile peuvent être dispensées de jeûne. La meilleure solution est de parler à son médecin de son intention de faire le ramadan.

Dans certains cas, comme pour les patients diabétiques, le praticien pourra aménager les prises de médicaments et statuer sur la dangerosité ou pas d'aggraver son état de santé. En France, selon un sondage IFOP en 2009, 70% des musulmans déclaraient observer le jeûne du ramadan.

VOIR AUSSI :