Biscuits apéritifs : faites le bon choix !

Un des problèmes principal du confinement, est l’absence de lien, cet isolement imposé, d'où les "apéros" en visio qui fleurissent. Mais est-il possible de trouver des biscuits apéritifs compatibles avec un équilibre nutritionnel ? Comment éviter d'avaler trop de calories ? Angélique fait un tour dans le rayon biscuits apéritifs.

La rédaction d'AlloDocteurs
La rédaction d'AlloDocteurs
Rédigé le

Les termes "biscuits apéritifs" et "diététique" sont souvent antinomiques. Alors même si à première vue, ils ne sont pas très recommandables, il est quand même possible de dénicher dans le rayon des gourmandises salées des biscuits "compatibles" avec une alimentation équilibrée. 

De véritables concentrés de gras et de sel  

C’est pour cela qu’on les aime autant ! 
Non seulement l’association mauvais gras + sel n’est pas saine pour la santé, mais elle a aussi un impact considérable au niveau comportemental. Cette combinaison perturbe totalement les sensations de faim et de soif et au final  : 

  • Les gens ne peuvent pas s’arrêter et ils finissent le paquet.
  • Ces biscuits donnent soif, on boit davantage et généralement ce n’est pas de l’eau mais des sodas, des jus de fruits ou de l’alcool ! 

Trop souvent, ce sont des produits ultra-transformés qui ne sont pas rassasiants. 

Choisir des listes d’ingrédients simples  

Le premier réflexe à avoir est de lire la liste des ingrédients avant même de savoir combien ils vont apporter de gras ou de sel. Il faut traquer tous les ingrédients qui n’ont aucun intérêt nutritionnel (et qui sont donc des calories vides) et/ou tous les marqueurs fiables d’ultra-transformation  :  

  • Sirop de glucose-fructose qui perturbe l’équilibre glycémique dans les Monaco. 
  • Phosphates qui augmenteraient le risque de maladies rénales et cardiovasculaires dans les Ritz. 
  • Sulfites susceptibles d’accroître les maux de tête dans les Fritelle. Arômes artificiels et/ou exhausteurs de goûts dans les TUC bacon, les Croustilles, les 3D’s, les Pringles…
  • Dans les Pringles il y a des arômes artificiels, le fameux Glutamate monosodique (E621) et aussi 2 autres exhausteurs de goûts, tout autant sur la sellette car ils stimulent l’appétit. Dans les Vico , il n'y a qu'un arôme naturel et des oignons de Roscoff.

D’un côté 20 ingrédients contre 11 ingrédients de l'autre. Ce n’est pas la meilleure composition mais c’est mieux . Il existe des tuiles en magasin bio avec seulement 7 ingrédients. 

Quid des Curly ?

La composition est simple mais les Curly font partie des biscuits apéritifs soufflés comme  : 

  • Les Chipster (extrêmement salés  : 3 g de sel/100g, plus que des chips ou des cacahuètes salées).
  • Les croustilles, les Monster munch, et aussi, ce qui paraît plus sain au premier abord parce qu'ils sont Bio et réalisés avec des légumineuses ou du quinoa, les apéritifs Quinoa Céréal, les Snacks de lentilles Bio Village.
  • Toute la gamme des Nature Addict (N.A ) à base de haricots rouges ou de petits pois pourtant " sans gluten", avec "-50% de MG" ou encore les nouvelles Chips de lentilles Vico.

Pour tous ces produits, même si la composition est relativement simple, ce sont les procédés de fabrication qui en font de véritables petites bombes glucidiques.

Ils sont en effet extrudés, c’est-à-dire  compressés, cuits à haute température et soufflés (on leur injecte de l’air). 

Ils sont bien confectionnés avec du maïs, de la pomme de terre ou des légumineuses mais ils se digèrent beaucoup trop rapidement et ont donc un impact très marqué sur la glycémie et la sécrétion d’insuline. Il faut donc une grande vigilance pour les diabétiques ou pour les tours de taille.

Les teneurs en sel et graisses "acceptables " 

Dès lors que vous avez choisi des biscuits apéritifs peu transformés en termes de composition et de procédés de fabrication, vous pouvez en effet regarder la teneur en sel.

La palme est décernée aux Bretzels avec 4,1 g de sel aux 100 g. Une portion de 30 g dans un bol fait couvrir 25% des apports journaliers recommandés par l’OMS (qui conseille 5 g de sel maximum par jour). 
La 1ère astuce est de regarder le tableau nutritionnel et de choisir des biscuits apéritifs qui ont une teneur en sel inférieure à 2 g/100g. C’est le cas des Doritos Nature (0,75 g/100) et des Nachips Old el Paso (seulement 0,49g aux 100g). 

Éviter l’huile de palme

Il faut éviter l’huile de palme, remplie d’acide palmitique, un acide gras à chaîne longue qui selon l’ANSES ne doit pas être consommé en excès. Il faut également faire attention aux arguments marketing de type " sans huile de palme" qui est remplacée par de l'huile de tournesol, peu intéressante pour la santé puisqu’elle est trop riche en oméga-6

La 2ème astuce  doit privilégier  les " pur beurre " comme les sablés Belin P’tis sablés, la gamme des Petits beurre Michel et Augustin et les feuillety’s Kambly. Ceux réalisés avec de l’huile d’olive  : Crackers emmental-courge, Gressins sésame Super U qui en plus ont une bonne teneur en protéines végétales et en fibres. 

Autres alternatives au rayon apéritif 

Il faut penser aux :

  • Oléagineux non salés (amandes, noisettes, noix, cacahuètes en coques ou en vrac…).
  • Olives au naturel (sans additifs).
  • Certaines chips aux légumes non salées.
  • Crudités  (bâtonnets de carottes, chou-fleur...).