Pas de cheval dans mes lasagnes !

Révélée par l'Agence britannique de sécurité alimentaire, le 7 février 2013, l'affaire du trafic de viande de cheval, retrouvée dans des produits alimentaires, jette l'opprobre sur le système de traçabilité européen. Derrière cette fraude, peut-il se cacher un scandale sanitaire ?

Rédigé le

Pas de cheval dans mes lasagnes !

C'est l'Agence britannique de sécurité alimentaire qui a tiré la première la sonnette d'alarme. Jeudi 7 février 2013, après avoir effectué une série de contrôles sur des plats préparés de la marque Findus, fabriqués par la Société française Cogimel, elle a constaté que plusieurs de ces produits vendus avec la mention "100% pur boeuf" contenaient en fait, de la viande de cheval.

Depuis le mois d'août 2012, cette fraude de grande ampleur implique plusieurs intervenants entre la France, les Pays-Bas, Chypre et les abattoirs roumains, d'où provenait la viande. Impossible pour l'heure d'en connaître les responsables, seule l'enquête pourra le déterminer, mais les motivations semblent financières.

Benoît Hamon, ministre délégué à la Consommation dénonce cette architecture qui "relève avant tout d'une logique financière qui aurait rapporté plus de 300.000 euros". La viande de cheval coûtant moins cher que la viande de bœuf.

Derrière cette fraude, peut-il se cacher un scandale sanitaire ?

En France, plusieurs grands enseignes de supermarchés (Auchan, Carrefour, Cora, Picard, Monoprix, Casino, Système U) vont, elles aussi, retirer de leurs rayons des lasagnes, ou autres produits à base de viande hachée, fabriquées par la société Cogimel. Société qui fournit un  très grand nombre de marques.

Les autorités britanniques et françaises doivent effectuer des analyses, afin de s'assurer que ces produits sont sans dangers. Viande de cheval et viande de bœuf n'impliquent pas les mêmes précautions sanitaires. Mais en attendant, cette affaire jette l'opprobre sur notre système de traçabilité. Système dont on nous vente si souvent les mérites en France.

Quels contrôles sanitaires en France ?

En France, la viande est vérifiée à chaque niveau de production. Dès l'élevage, l'agriculteur est chargé de réaliser des contrôles bactériologiques qui permettent d'identifier la présence par exemple de salmonelles, de listéria ou encore d'Echerichia coli. C'est ce qu'on appelle l'auto-contrôle. Régulièrement, un vétérinaire inspecteur vérifie le respect de ces tests.

A leur arrivée à l'abattoir, la provenance et l'état sanitaire des animaux sont analysés. Une fois abattues, les carcasses sont systématiquement inspectées. On y détecte par exemple la présence de parasites transmissible à l'homme.

De multiples contrôles sont également effectués au moment de la transformation de la viande et de son acheminement. Des contrôles qui sont différents selon qu'il s'agit de bœuf, de porc ou de cheval.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Sponsorisé par Ligatus