Mediator : les tests secrets de Servier

C'est une nouvelle pièce à charge contre les laboratoires Servier. Révélés par le JDD du 1er avril, les extraits de trois rapports médicaux prouvent que l'entreprise connaissait parfaitement les propriétés coupe-faim du Mediator.

Rédigé le

Mediator : les tests secrets de Servier

- Entretien avec Me Charles-Joseph Oudin, avocat des victimes, invité dans le Magazine de la santé du 2 avril 2012 -

 

Dans les extraits du Journal du dimanche (JDD) sur les essais cliniques menés entre 1968 et 1973, il est dit que "le Mediator peut être considéré comme un anorexique des plus satisfaisants" et qu'il "mérite d'être retenu comme adjuvant des plus précieux dans le traitement de l'obésité".

Depuis le début de l'affaire, Jacques Servier a toujours nié avoir testé le médicament qui contient du benfluorex, une molécule coupe-faim. Le Mediator a pourtant été largement prescrit dans ce but et pourrait être à l'origine d'au moins 500 à 2 000 décès.

Près de 5 700 demandes d'indemnisation ont déjà été déposées au fond d'indemnisation du Mediator. Le premier procès devrait avoir lieu à partir du 14 mai devant le tribunal correctionnel de Nanterre.

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Dans les médias :