Diagnostiquer les cancers féminins en moins de 24 heures

Eviter une attente trop longue entre examens et diagnostic c'est l'objectif des "dépistages express" des cancers féminins proposés par l'hôpital Bicêtre en banlieue parisienne. Grâce à cette procédure, en moins de 24 heures les patientes peuvent obtenir un résultat fiable.

Rédigé le

Diagnostiquer les cancers féminins en moins de 24 heures

- Reportage de Géraldine Zamansky, Simon Fichet et Pierre-Luc Perrin -

 

Trop de femmes ménopausées considèrent qu'elles n'ont plus forcément besoin d'aller consulter leur gynécologue surtout si elles font leur mammographie dans le cadre du dépistage du cancer du sein. Elles sont pourtant en première ligne face à un cancer moins connu, le cancer du corps de l'utérus que l'on appelle aussi cancer de l'endomètre, la muqueuse qui tapisse les parois de l'utérus.

La vigilance doit donc être de mise face à des saignements anormaux. Et pour faciliter le diagnostic, l'hôpital Bicêtre propose aux femmes un parcours simplifié avec un diagnostic du cancer de l'endomètre et du cancer du sein réalisé en moins de 24 heures. L'objectif de ce dépistage rapide est de mieux répondre aux attentes des femmes et de proposer des soins qui ne soient pas générateurs d'angoisse. Des plages horaires spécifiques ont d'ailleurs été mises en place afin que la patiente puisse consulter sans délai.

Dans cette organisation, le bénéfice pour les femmes est non seulement d'éviter les semaines d'attente mais aussi des interventions inutiles. Car dans la plupart des parcours actuels, à la place de la biopsie, c'est l'ablation de l'endomètre qui est d'emblée réalisée.

Il est encore trop tôt pour faire un bilan précis de ce diagnostic en un jour, mais une femme sur cinq aurait déjà échappé au bloc grâce à lui.

 

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :

Sponsorisé par Ligatus