Cancer du sein : un dépistage au bilan mitigé

En 2011, plus de 2,4 millions de femmes ont participé au programme de dépistage organisé du cancer du sein.

Rédigé le

Cancer du sein : un dépistage au bilan mitigé
Cancer du sein : un dépistage au bilan mitigé

L'Institut de veille sanitaire (InVS) vient d'évaluer la participation des femmes au programme de dépistage organisé du cancer du sein. 52,7 % des femmes âgées de 50 à 74 ans s'y sont soumises. Un chiffre relativement stable, comparé aux 52,3 % de taux de participation dans le courant de l'année précédente. Il semblerait donc que le chiffre se stabilise. Il faut dire qu'au tout début du programme, lancé en 2004, seules 42,5 % des femmes y avaient participé.

2,4 millions de femmes ont participé au dépistage organisé du cancer du sein

"En France, le taux de participation était en constante augmentation jusqu'en 2008 où il semble avoir atteint un palier", explique l'InVS.

Une participation insatisfaisante et inégale

Le problème, c'est que ce chiffre de 52 % de participation, qui semble ne plus vouloir évoluer, est très décevant. En effet, les autorités sanitaires européennes se sont imposées un objectif de 70 % de taux de participation. Un seuil jugé nécessaire pour pouvoir réduire la mortalité par cancer du sein.

Un objectif qui serait tout près d'être atteint, mais dans certaines régions seulement de France. Dans les Pays de la Loire, le Limousin ou la Bretagne, 60 % des femmes ont participé au dépistage organisé. À l'inverse, ce taux tombe à 45 % dans des régions comme la Corse, la Guyane ou l'Île-de-France. Le département de Paris se caractérise par le taux de participation le plus faible (27,4 %).

Mais ces chiffres ne comptent pas toutes ces femmes qui effectuent une mammographie de leur propre chef. En comptabilisant ces dépistages individuels, on arriverait alors à un taux de dépistage global de 65 %. Proche donc de l'objectif européen.

Dépistage organisé

Depuis 2004, les femmes de 50 à 74 ans sont invitées à bénéficier tous les deux ans d'une mammographie de dépistage. Celle-ci comprend un examen clinique réalisé par le médecin radiologue et deux clichés par sein (de face et oblique externe), plus un cliché complémentaire si nécessaire, ainsi qu'une deuxième lecture systématique en cas d'examen normal. Le tout est pris en charge dans le cadre du tiers payant (sans avance de frais). Le programme garantit un égal accès au dépistage sur l'ensemble du territoire et fait bénéficier chaque femme de la même garantie de qualité et de prise en charge.

Pour l'année 2008, plus de 15 000 cancers du sein ont été découverts par le dépistage organisé, soit un taux de 6,8 cancers pour 1 000 femmes dépistées. La deuxième lecture a permis de dépister 8 % de ces cancers.

Les cancers invasifs dépistés par le programme représentent environ 35 % des nouveaux cas de cancers invasifs chez des femmes françaises de 50 à 74 ans.

 

En savoir plus

Sur Allodocteurs.fr :