Alimentation : les pesticides, principale menace pour notre santé ?

Y a-t-il de véritables champs de culture bio en France ? Les pesticides, comme le nuage de Tchernobyl, s'arrêtent-ils aux frontières ?Si on lave et épluche tous les fruits et légumes, est-on tiré d'affaire ?

Rédigé le , mis à jour le

Alimentation : les pesticides, principale menace pour notre santé ?

Les réponses avec le Pr Jean-François Narbonne, toxicologue et chercheur au CNRS :

"Les pesticides en particulier ceux qui sont mis en aérosol (arboriculture) vont contaminer les sols et éventuellement les nappes phréatiques. Ces pesticides exposent les agriculteurs s'ils n'ont pas leurs équipements individuels de protection. En ville, vous avez des taux de pesticides dans l'atmosphère et vous avez par l'eau de pluie, des produits atmosphériques qui se précipitent au sol. Dans les lacs de montagne, on trouve également des traces de pesticides qui ont été amenées par la neige ou les précipitations atmosphériques. Les nuages de pesticides se déplacent en fonction des vents comme la pollution atmosphérique des villes se déplace à la campagne.

"Eplucher fruits et légumes a un intérêt mais les laver n'a pas beaucoup d'intérêt car souvent les pesticides sont mis dans des mélanges hydrophobes sinon ils seraient entraînés dans l'eau de pluie très facilement. On les met donc dans des préparations qui leur permet de passer les membranes et d'être hydrophobes. Laver fruits et légumes n'a donc pas d'impact, ni d'intérêt."

En savoir plus

Dossier :

Questions/réponses :